Des médias russes et internationaux ont affirmés que des experts auraient admis la culpabilité de Kiev dans le crash du Boeing Malaisien en 2014 dans le Donbass, s’appuyant sur un message publié par Vladimir Kornilov (directeur du Centre d’Etudes Eurasiennes) sur Facebook. Ainsi, le site internet Ukraina.ru a publié: « Le député néerlandais Pieter Omtzigt a rapporté que des experts internationaux avaient démontré la culpabilité de Kiev dans l’affaire du crash de l’avion de la compagnie malaisienne près de Donetsk, une information passée sous silence par les médias ».

Скриншот на сайта Украина.ру

Capture d’écran Ukraina.ru

Pour celà, le site s’en réfère au post Facebook de Vladimir Kornilov dans lequel le député néerlandais est cité.

nid2

nid3

« CTVID confirme, selon les services secrets, que tous les Bouks (système de missiles anti-aériens) en fonction dans l’Est de l’Ukraine à l’époque (le 7 juillet) appartenaient à l’Ukraine » – « CTIVD (toezichthouder geheime diensten) bevestigt: volgens diensten eu alleen Oekraïne Operationele BUK systemen à Oost Oekraïne 17/7 ».

Ceci est en fait un extrait d’un rapport soumis au Parlement néerlandais le 22 Janvier dernier qui a été pris hors de son contexte et duquel les médias russes en ont conclu qu’il s’agissait d’une prétendue « reconnaissance par des experts de la culpabilité de Kiev ».

nid4

Quelques jours plus tard, P. Omtzigt a publié un court extrait de ce rapport sur son fil Twitter. Au sujet des systèmes « Bouk », il parle « De AIVD had geen informatie die erop wees dat de separatisten voor de crash van MH17 de beschikking hadden over een operationeel krachtig luchtafweersysteem, bijvoorbeeld een Buksysteem, ook wel SA11 genoemd » -« L’AIVD (service de sécurité) n’a possédé aucune information indiquant que les séparatistes disposait d’un système de défense aérien puissant opérationnel, par exemple, de type « Bouk », aussi appelé SA11, avant le crash du MH17 ».

En d’autres mots, cela veut dire que les services néerlandais ne possédaient aaucunes informations sur la présence de ces armes, mais cela ne représente en aucun cas une accusation envers l’Ukraine.

Continuant, Pieter Omtzigt a répondu à ces rapports dans les médias. Sur son fil Twitter, il a écrit : « Certains médias russes d’aujourd’hui semblent penser que l’Ukraine avait des systèmes Bouk dans des zones controllées par les rebelles le 17 Juillet, 2014. Ceci est tout simplement impossible » – « Some Russian media today seem to think that Ukraine had BUK systems in rebel held areas on July 17th 2014. That must be impossible ».

nid8

Ce fake a été également publié par Golos Pravdy (La voix de la vérité), Pravda.ru, Printemps russe ainsi que d’autres publications.

Скриншот на сайта Голос Правды

Capture d’écran Golos Pravdy (La voix de la vérité)

 

Скриншот на сайта Правда.ру

Capture d’écran Pravda.ru

 

Скриншот на сайта Русская Весна

Capture d’écran Printemps russe

Rappelons que Vladimir Kornilov avait déjà précédement falsifié des informations sur le sujet des investigations du crash du Boeing neerlandais.