Régulièrement, les médias russes tentent de trouver des indices de la présence de DAESH en Ukraine, même si les rangs de l’Etat islamistes sont plutôt garnis de nombreux combattants d’origine russe.

Récemment, certains médias russes ont donc diffusé une information sur l’existence supposée de camps d’entraînement islamistes dans la région de Kherson, en Ukraine. RIA Novosti, NTV, Zvezda, RBC, Gazeta.ru, LIFE.ru, Izvestia, Lenta.ru et d’autres medias russes ont publié ce fake. En outre, les Ambassades de Russie au Royaume-Uni et au Canada ont partagé ce fake sur leurs comptes Twitter.

Website screenshot RIA.ru

Website screenshot RIA.ru

Website screensot NTV.ru

Website screensot NTV.ru

Website screenshot du compte @RussianEmbassy

Website screenshot du compte @RussianEmbassy

La seule source citée par tous ces média est le représentant des autorités occupantes en Crimée, le « vice-premier ministre » autoproclamé Ruslan Balbec. «Nous avons des informations sur l’existence de camps d’entrainement en Ukraine, dans la région de Kherson, pour les radicaux islamiques». Mais il n’a présenté aucune preuve à l’appui de ses dires.

StopFake a déjà démystifié l’existence de camps d’entraînement de combattants de DAESH en Ukraine, précisement dans la région de Dnipropetrovsk. Il y a bien eu sur place des arrestations, par les services de sécurité ukrainiens, d’islamistes qui étaient en transit et hébergés sur place. Mais cela n’a rien à voir avec un camp d’entrainement.

Il y a quelques temps, les médias russes ont déjà diffusé une information qui s’est avérée fausse à propos de radicaux islamiques se trouvant dans la région de Kherson. Ces informations ont également été basées sur des commentaires de Ruslan Balbec, qui a affirmé avoir «vu» une réunion de radicaux islamiques au sud de l’Ukraine.

Website screenshot tvzvezda.ru

Website screenshot tvzvezda.ru

Les représentants de l’organisation Gragdanskaya Blocada (Blocus Civil) en Crimée ont déjà dementi la présence de DAESH dans la région de Kherson.

Website screenshot de 15minut.org

Website screenshot de 15minut.org

Le Service de sécurité ukrainien (SBU) a publié, lui aussi, un communiqué où il est question de Kherson. Il évoque une tentative d’attentat qui été empêchée par l’intervention des forces de l’ordre. Selon ce communiqué, ce sont les services spéciaux de la Russie qui étaient derrière cette tentative d’attentat. Ce genre de communiqué est malheureusement banal puisque le SBU affirme déjouer régulièrement des attentats dans différentes villes d’Ukraine.

Website screenshot ukranews.com

Website screenshot ukranews.com