Le journal en ligne Nezavisimaya Gazeta a publié le 19 mai 2016 un article affirmant que le Majlis, l’assemblée des Tatars de Crimée, exige un changement de statut concernant la péninsule de Crimée dans la nouvelle Constitution de l’Ukraine.

Website screenshot Nezavisimaya Gazeta

Website screenshot Nezavisimaya Gazeta

Nezavisimaya Gazeta a titré sa publication ainsi : «Les Tatars exigent de renommer la péninsule de Crimée».

C’est un fake. En réalité, les Tatars souhaitent seulement changer la nature de l’autonomie de la Crimée. Il ne s’agit pas de renommer la péninsule, mais de signifier qu’elle est en premier lieu la terre des Tatars.

Dans le texte même, on trouve d’ailleurs une information opposée au titre de l’article: «Le Majlis a appelé les autorités ukrainiennes à mentionner dans la constitution le statut de la Crimée sous le nom de République Autonome des Tatars de Crimée. Kiev aussi bien que le Majlis, n’acceptent pas le statut de la péninsule comme faisant la partie de la Russie. Ils considèrent ce territoire comme temporairement occupé».

Website screenshot de UNIAN

Website screenshot de UNIAN

Il faut indiquer que le président du Majlis, qui est aussi député du Bloc de Petro Porochenko (BPP), Refat Chubarov a fait une déclaration qui va dans le même sens. Il a affirmé que le Président devrait créer une commission constitutionnelle pour la modification du chapitre 10 de la constitution de l’Ukraine. Le chapitre est intitulée «République autonome de Crimée».

qr4

Dans une déclaration sur le site du BPP, Refat Chubarov a souligné que, selon lui, «il est souhaitable d’indiquer dans ce chapitre  que l’autonomie de la Crimée est formée sur la base des droits du peuple de  Tatars de Crimée à l’autodétermination, et donc faisant partie de l’État ukrainien».

Le Président de l’Ukraine Petro Porochenko a soutenu cette déclaration des Tatars de Crimée le 18 mai. Il a souligné la nécessité de modifier la Constitution en ce qui concerne le droit à l’autodétermination des peuples pour dire si ils font partie de l’État ukrainien ou non».

Website screenshot Liga Novosti

Website screenshot Liga Novosti

Il ne s’agissait donc pas d’un changement du nom de la péninsule, ou du nom de l’autonomie des Tatars de Crimée. Ni le Majlis, ni Petro Porochenko n’ont jamais exprimé un tel souhait.