Les motards nationalistes russes n’ont pas eu de chance. Dans le centre de Prague, «quelques activistes politiques d’Ukraine» ont tenté de les empêcher de se rendre à Berlin. En tout cas, c’est cette version des choses que donnent les sites d’informations russes vesti.ruvz.ru,life.rutass.rurosbalt.ru et d’autres médias. Les journaux en ligne comme gazeta.ru, « Moskovski Komsomolets», ria.ru ont préféré garder le silence sur cette marche de protestation contre les motards à Prague.

Website screenshot vesti.ru

Website screenshot vesti.ru

Une émission télévisé de la chaîne «Rossia24» affirme que c’étaient seulement des Ukrainiens qui ont pris part aux protestations contre le club de motards «Nochniye Volki» (les Loups de la nuit), car « ils se sont parlé en ukrainien entre eux» et « ne répondaient pas aux micros portant le mot «Rossia». Un sujet TV présente un montage de fragments de vidéos avec des gens portant des drapeaux ukrainiens, puis des tentatives infructueuses du journaliste d’interviewer les participants de la protestation et des commentaires sur cet événement.

Les médias locaux ont présenté une vision tout à fait différente. Le journal en ligne novinsky.cz a publié un article qui affirme que les manifestants portaient des drapeaux tchèques, américains et ukrainiens ainsi que les drapeaux de l’UE et de l’OTAN. Les journalistes tchèques indiquent aussi que des banderoles des manifestants contenaient les inscriptions « Les Tchèques se souviennent bien de ce que signifie l’amitié avec les autorités russes», «la  République Tchèque appartient à l’Occident, et pas à la meute russe».

Website screenshot novinky.cz

Website screenshot novinky.cz

Le site d’information idnes.cz rapporte que les organisateurs de l’action étaient le groupe «Kaputin» (le mots d’ordre du groupe « Stop Poutine») et l’organisation East European Information Center (EEIC). L’organisation EEIC a été créé par des Tchèques, comme en témoigne un certificat du registre d’État tchèque. L’un des fondateurs de EEIC est Tomas Peczynski, l’un des organisateurs de Maidan de Prague (une série de manifestations à Prague contre le régime de Vladimir Poutine et en soutien à l’Ukraine).

Website screenshot rejstrik-firem.kurzy.cz

Website screenshot rejstrik-firem.kurzy.cz

Toutes les discussions sur la page Facebook où la préparation de l’action a été faite, étaient effectués en langue tchèque. Les profils des membres du groupe sont ceux d’habitants de la République tchèque.

Website screenshot de la discussion

Website screenshot de la discussion

Remarquons que parmi les manifestants, se trouvaient même des russes. Une de vidéos montre un participant qui présente son passeport russe devant le caméra. Les députés européens ont aussi participé à ces manifestations. Le journal en ligne tchèque rozhlas.cz a publié des photos qui confirment la présence de Jaromir Stetina, un député de Parlement européen.

Website screenshot rozhlas.cz.

Website screenshot rozhlas.cz.

Il est intéressant d’indiquer que la plupart des médias russes n’ont rien écrit sur «le couloir de la honte», qui était organisé par les militants tchèques pour les motards pro-Kremlin, une sorte de haie du déshonneur destinée à marquer la désaprobation.