Le 10 janvier, les principaux médias russes ont diffusé des articles affirmant que l’Ukraine a doublé, voire même presque triplé sa prise de gaz sur les gazomètres à cause du refroidissement du climat. En fait, ce n’est pas étonnant que les médias russes «se mettent à l’envers» à ce propos car l’Ukraine a arrêté d’acheter le gaz russe il y a plus d’un an.

propagande russe fake

Website screenshot vestifinance.ru

propagande russe fake

Website screenshot ntv.ru

Les médias ont cité l’agence de presse russe TASS.  Le sous-titre de cette source a laissé entendre que les réserves sont déficitaires: «Précédemment, les cadres supérieurs de «Naftogaz Ukraina» ont assuré avoir les réserves suffisantes pour l’hiver, même sous de très faibles températures».

Outre cela, les médias russes ont exprimé la crainte que les 37 % de gaz qui restent dans les réservoirs de gaz puissent ne pas suffire jusqu’au printemps.

propagande russe fake

Website screenshot TASS

TASS se réfère à la statistique de Ukrtransgaz. Ce fake a diffusé NTV, Vestifinance.ru, Lenta.ru, Trud.ru et TASS.

propagande russe fake

Website screenshot Lenta.ru

propagande russe fake

Website screenshot trud.ru

StopFake s’est tourné vers le service de presse de Ukrtransgaz et a reçu la réponse qu’il s’agit de distorsion des faits et de manipulations de données. Un porte-parole de Ukrtransgaz, Maxim Bilyavskiy, a déclaré que selon les années passées,  37 %  sont suffisants pour la saison froide. Cependant, les conditions météorologiques rentrent en jeu.

Il a expliqué que pour constater une diminution ou une augmentation des prises de gaz, il faut comparer les périodes analogiques.

Ainsi, Naftogaz a indiqué que lors de la moitié de saison froide en cours (du 15 octobre à 8 janvier), l’Ukraine a tiré 19 % de moins que sur la période analogique de l’an dernier, et 45 % de moins que dans les années 2014-2015.