Tag "les Pays-Bas"

Fake: Le référendum aux Pays-Bas était «la dernière chance de Porochenko pour rester au pouvoir»

Le journal en ligne russe Ukraina.ru à publié une article titré « Bloomberg: Le référendum aux Pays-Bas était «la dernière chance de Porochenko pour rester au pouvoir». En réalité, ce n’est pas ni un article d’information, ni un papier éditorial de Bloomberg. Il s’agit d’une rubrique de l’agence de presse internationale BloombergView réservée au blogs. L’inscription est libre. On indique dans cette rubrique que les articles reflètent les opinions personnelles des

Fake: Les électeurs aux Pays-Bas se cachent le visage quand ils vont voter par crainte de vengeance des radicaux ukrainiens

La chaîne de télévision russe «LifeNews» a publié un article sur le vote néerlandais du 6 avril, sur l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine. On affirme que «à la gare centrale d’Amsterdam, la section électorale est ouverte. Le scrutin ici se déroule dans le crépuscule. Les électeurs essayent de cacher leurs visages. Il semble qu’ils craignent les radicaux ukrainiens». Un vidéo de 30 secondes montre que la section électorale vient

Fake : l’Ukraine a été refusé de l’adhésion à l’Union Européenne

L’édition russe Dni.ru a publié l’information sous le titre « l’Ukraine a été refusé de l’adhésion à l’Union Européenne ». L’édition cite l’interview du premier ministre néerlandais Mark Rutte pour l’édition néerlandais NU.nl. Mais en vérité, la question a été suivante : « Est-ce que la Russie aussi important pour la stabilité des frontières extérieures de l’Europe ? » Mark Rutte a répondue : « Je pense que dans la longue terme l’Ukraine a besoin de développer les relations

Fake: l’Ukraine essayerai d’empêcher la tenue du référendum aux Pays-Bas

 CyberBerkut, média en ligne reputé pour diffuser régulierement de fausses informations au sujet de l’Ukraine, a publié cette fois un document falsifié. Il concerne le référendum consultatif sur la question de l’association entre l’Ukraine et l’Union européenne prévu pour le 6 avril 2016 aux Pays-Bas. CyberBerkut affirme que la Service de renseignement extérieur de l’Ukraine (SVRU) a élaboré tout un programme pour empêcher la tenue de cette consultation . L’article publié

Fake : Des experts internationaux ont reconnu la culpabilité de Kiev dans le crash du MH17 près de Donetsk

Des médias russes et internationaux ont affirmés que des experts auraient admis la culpabilité de Kiev dans le crash du Boeing Malaisien en 2014 dans le Donbass, s’appuyant sur un message publié par Vladimir Kornilov (directeur du Centre d’Etudes Eurasiennes) sur Facebook. Ainsi, le site internet Ukraina.ru a publié: « Le député néerlandais Pieter Omtzigt a rapporté que des experts internationaux avaient démontré la culpabilité de Kiev dans l’affaire du crash

Fake: Azov continue de menacer les Pays-Bas

Une vidéo a été publiée sur la chaîne Youtube « Dobrovolchyi Narodnyi Bataillon Azov » (« Le bataillon bénévole d’Azov ») dans laquelle les « membres du bataillon » déclarent qu’ils ne retireraient pas leurs menaces d’attaques contre les Pays-Bas précédemment annoncées dans une première fausse vidéo. Dans cette vidéo, des personnages anonymes prennent la parole en face caméra, avec des fusils d’assaut en plastique pour  contredire la position du régiment qui avait récemment démenti la

Fake : Les Pays-Bas ont accusé l’Ukraine d’un crime pendant l’enquête du crash du MH17

Les médias russes ont cité Vladimir Kornilov (Directeur du Centre d’Etudes Eurasiennes à Moscou), en écrivant que les Pays-Bas auraient accusé l’Ukraine de crime lors de l’enquête sur le crash du Boeing MH17 abattu dans le Donbass. Dans les articles publiés, fondés sur des publications de Kornilov sur sa page Facebook, il est écrit que Kiev a été accusé d’un « crime grave » par le enquêteurs néerlandais à savoir que « l’Ukraine

Fake: La bataillon Azov menace de « détruire les néerlandais » en cas d’échec de l’association UE-Ukraine

Une fausse vidéo du prétendu «bataillon Azov» circule sur internet. Dans cet appel prétendument passé par les combattants du « bataillon Azov», armes en main, le visage caché, des hommes promettent d’« organiser des attaques terroristes aux Pays-Bas » si le pays n’approuve pas l’accord d’association de l’Union Européenne avec l’Ukraine. À la fin de la vidéo, les «militants» brûlent un drapeau des Pays-Bas. L’homme situé au centre du groupe hoche la

Сообщить о фейке
StopFake
Спасибо за информацию. Сообщение успешно отправлено и в скором времени будет обработано.
Report a fake
StopFake
Thanks for the information. Message has been sent and will soon be processed.
Suscribirse a las noticias
¡Gracias! La carta de confirmación ha sido mandada a su correo electrónico
Подписаться на рассылку
Спасибо! Письмо с подтверждением подписки отправлено на Ваш email.
Subscribe to our newsletter
Thank you! A confirmation letter has been sent to your email address.
Абонирайте се за новините
Благодарим Ви! На Вашия email е изпратено писмо с потвърждение.
S’inscrire à nos actualités
Merci! Une lettre de confirmation a été envoyé à votre adresse e-mail.
Sottoscrivi le StopFake News
Grazie per esserti iscritto alle news di StopFake ! Una mail di conferma è stata inviata al tuo indirizzo di posta elettronica
Meld je aan voor het StopFake Nieuws
Bedankt voor het aanmelden bij StopFake! Er is een bevestigingsmail verzonden naar je emailadres.
ZGŁOŚ FEJKA
StopFake
Thanks for the information. Message has been sent and will soon be processed.
Subskrybuj
Thank you! A confirmation letter has been sent to your email address.