Le porte-parole de la présidence de la Fédération de Russie, Dmitry Peskov, a déclaré que «c’est aux autorités de Kiev» d’expliquer pourquoi environ 700 chars blindés se trouvent sur le territoire des républiques autoproclamées. Peskov nie le transfert de ces chars blindés et d’autres  types d’armements à la «DNR» et la «LNR». Des «experts», comme Ihor Korotchenko, font chorus avec le porte-parole de Vladimir Poutine. Il faut indiquer qu’Ihor Korotchenko a été «licencié pour insuffisance professionnelle à causes de ses qualités morales et physiques».

Ihor Korotchenko a expliqué dans un commentaires pour «MK.ru» qu’il y a trois sources de provenance de l’équipement militaire sur les territoires occupés. Prétendument, ce sont «des prises de guerre, gagnés lors d’actions militaires contre les troupes ukrainiennes», «les équipements militaires, prétendument achetés chez des officiers commandants ukrainiens» et «l’héritage de corps militaires qui ce sont placés sur ces territoires» (avant la séparation).

propagande russe fake

Website screenshot russia.tv

L’information sur un dépassement de la quantité de chars blindés dans l’armement de la «DNR» (environ 700) par rapport la quantité de chars de Forces armées ukrainiennes a été annoncé lors de l’émission «60 minutes», sur la chaîne de télévision «Rossiya 1» (à partir de 20:25). D’après Dmitry Peskov, il est possible de «demander des explications à Moscou, et à Kiev à parts égales».

Les représentants de la Russie continuent d’inventer des arguments envers et contre toutes les preuves et témoignages.

propagande russe fake

Website screenshot lostarmour.info

Les militants du journal en ligne Lost Armour ont fait le calcul des prises de guerre des républiques autoproclamées. D’après leurs données, il s’agit de 424 chars blindés. De plus, même les journaux en ligne russe, comme Ukraina.ru, citent des documents indiquant 25 chars blindés T-64 de l’héritage de corps militaires ukrainiens».

Il existe les autres preuves que la Russie a effectué le ravitaillement et continue de maintenir les terroristes de DNR et LNR en place. Ainsi, l’OTAN a publié des photos satellites qui montrent le déplacement de chars blindés russes prés de la frontière ukrainienne. International Intelligence Community InformNapalm a fourni des renseignements photos et vidéos qui prouvent le soutien aux terroristes de la Russie. Par exemple, les terroristes ont des chars blindés T-72B, T-90A et d’autres, mais l’Ukraine n’en a jamais eu en sa possession.