Le ministère des Affaires étrangères de Russie a vivement réagi au discours du président ukrainien Volodymyr Zelenskiy lors de la 74ème session de l’Assemblée générale des Nations-Unies. Dans son discours, le président ukrainien a évoqué la mémoire de Wassil Slipak, chanteur d’opéra à Paris et engagé volontaire dans les forces ukrainiennes, avant d’être tué au combat en 2016.

Selon le MAE russe, le président ukrainien a fait preuve dans ses propos de «russophobie», apportant un soutien aux «nationalistes» et il a «menti» sur l’assassinat du célèbre chanteur d’opéra ukrainien Wassil Slipak, bel et bien tué par une balle de snipeur sur la ligne de front, à l’est de l’Ukraine. La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a qualifié les énormes pertes   causées par la Russie dans le Donbass de «coup monté». Mme Zakharova a affirmé que la guerre en Ukraine est «fratricide» et a déclaré que les troupes hybrides ont «liquidé un terroriste».

Website screenshot RT

Website screenshot Rossiyskaya Gazeta

Website screenshot TASS

En réalité, dans son discours à l’Assemblée générale, Volodymyr Zelenskiy a rappelé au monde la gravité du problème de l’agression russe en Ukraine et a souligné que tout le monde se sent en danger tant que la guerre continue. Le président a également montré à la tribune de l’ONU une balle de sniper. La même qui a mis fin aux jours de Wassil Slipak, qui combattait contre les milices séparatistes et l’armée russe dans le Donbass. «Bienvenue au 21ème siècle, siècle de nombreuses possibilités où, au lieu “d’être entendu” vous avez la possibilité “d’être tué”,» a conclut Zelenskiy.

«Cet homme possédait une voix divine et était considéré comme l’un des meilleurs barytons et contre ténors du monde… En effet, 12,7mm n’ont pas seulement mis fin à sa carrière mais lui ont également ôté la vie. Le prix de revient de ces 12,7mm est 10 dollars. Malheureusement, aujourd’hui c’est le prix d’une vie sur notre planète», a dit Zelenskiy (à partir de 02.33 de la vidéo).

Wassil Slipak, chanteur d’Opéra orriginaire de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, faisait une carrière en France quand il a choisi de s’engager parmi les volontaires combattants, contre les milices séparatistes et l’armée russe dans le Donbass. Bien entendu, le chanteur d’opéra Wassil Slipak n’avait rien à voir avec le «terrorisme».

L’Ukrainien était à Paris quand la «Révolution de la dignité» a commencé. Wassil Slipak vivait alors dans cette ville depuis environ vingt ans. Il n’a pas pu s’engager de manière permanente au sein des Forces Armées Ukrainiennes à cause de ses contrats avec l’Opéra National de Paris. Depuis la France, il mobilisait la diaspora ukrainienne pour aider l’Ukraine. Wassil coordonnait le travail de bénévoles et et conduisait diverses activités civiques.

Сьогодні своє 44-річчя святкував би оперний співак світового рівня, соліст Паризької національної опери, Герой України…

Posted by Петро Порошенко on Wednesday, December 19, 2018

Au printemps 2015, Wassil Slipak a échangé son smoking de concert et la scène de l’opéra contre le triellis militaire et les tranchées. Il est allé au front pour la première fois. Wassyl s’est choisi comme pseudonyme «Myth», un  abrégé de «Méphistophélès», en souvenir de son rôle préféré dans l’opéra «Faust». Pour la première fois il a été à Mariinka et Avdiivka (la région de Donetsk), ou il a fait partie du 7ème corps volontaire ukrainien. Il a été blessé légerement.

Website screenshot Radio Svoboda

La deuxième fois, il est allé au front en septembre 2015 près d réservoir de Karlovskoe (région de Donetsk), et un mois plus tard, il est rentré à Paris pour reprendre son travail de chanteur.

Le 11 juin 2016, Wassil s’est rendu de nouveau dans le Donbass pour apporter de l’aide humanitaire aux défenseurs ukrainiens. Dix jours après, le 29 juin, le chanteur a été tué par une balle de sniper avec une arme à la main, lors de l’attaque de militants russes. Wassil a accompli sa mission au prix de sa propre vie.

Wassyl Slipak est enterré dans sa ville natale, à Lviv, dans l’Allée des héros du cimetière Lichakiv. Des milliers de personnes ont assisté à son enterrement. Wassil Slipak a été décoré, à titre postume, d’une médaille militaire «pour le courage». En 2017, le président de l’Ukraine Petro Porochenko lui a decerné du titre de «Héros de l’Ukraine».

En juillet 2016, lors d’une réunion du groupe de contact tripartite à Minsk, un représentant de la République autoproclamée de Donetsk «RPD», Denis Pouchiline a transmis les papiers de Wassil Slipak au représentant spécial de l’OSCE, Martin Sajdik.

Sajdik n’était pas en mesure d’expliquer comment les documents du chanteur d’opéra ukrainien se sont retrouvé entre les mains du groupement pro-russe. La représentante spéciale ukrainienne, Irina Geraschenko, presente à cette réunion, a temoigné que Pouchiline et ses collaborateurs tentaient de salir la mémoire de Wassil.

http://www.pravda.com.ua/news/2016/07/13/7114673/ ЗМІ вже написали, що ОРДО передали представнику ОБСЄ документи…

Posted by Iryna Gerashchenko on Wednesday, July 13, 2016

Chaque année, des cérémonies commémoratives et des évenements culturels sont organisés en Ukraine pour marquer le jour du décès de Wassil Slipak. A Paris, la mémoire de Wassil Slipak a été immortalisée avec une plaque commémorative sur le Centre Culturel d’Ukraine en France.

En 2018 deux réalisateurs ukrainiens, Leonid Kanter et Ivan Yasniy, ont produit un  documentaire sur Wassyl qui porte le titre «Myth». Le film a été projeté dans de nombreux festivals de cinéma européens. Il a gagné l’un des principaux prix du festival portugais Figueira da Foz.  L’histoire de Wassil Slipak, Héros de l’Ukraine, est accessible ici.