Le journal en ligne de la radio Spoutnik, ainsi que RIA ont publié le 1er mars 2017 un article écrit par Vladimir Filippov sous le titre «L’Ukraine reçoit le régime sans visa, mais c’est juste un autre régime».

propagande russe fake

Website screenshot RIA

En prenant un ton perfide, l’auteur se moque des Ukrainiens en racontant comment les européens les apprendront «à être civilisés», tout en sortant les généralités que les ukrainiens savent déjà.

L’auteur prétend que les ukrainiens «espéraient surtout un accès aux emplois de l’UE», mais qu’une telle possibilité n’existe pas.

En fait, les médias ukrainiens ont soulevé déjà la question du régime sans visa avec l’UE. En mai 2016 les journaux en ligne «Eurointegration.com.ua», en association avec l’Organisation publique «Europe sans barrières» ont démystifié les stéréotypes qui existaient dans la société. Ils ont expliqué qu’un «régime sans visa» n’accordait pas le droit de résider, à l’emploi ou à l’étude dans les pays de la zone Schengen.

L’auteur de l’article de Spoutnik a découvert un autre scoop incroyable, il a spécifié que l’accord ne concerne pas le Royaume-Uni et l’Irlande. «Non seulement à cause de Brexit, mais à cause des migrants déjà surabondants…»

En réalité, le régime sans visa avec l’UE n’a jamais présupposé de voyages sans visa en Grande-Bretagne ou en Irlande. Cependant, l’auteur a oublié d’indiquer que la zone Schengen comprends aussi quatre États non-membres de l’UE – l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, ainsi que la Suisse.

Ainsi, le régime sans visa pour l’Ukraine est le même que pour tous les autres pays qui ne sont pas membres de l’UE.

Rambler Novosti, News-Front, PolitVesti et les autres médias ont républié cette information.