Des médias russes ont rapporté que des habitants de la ville d’Olechki (région de Kherson) ont été empoisonnés massivement par le biais de tartines de lard.

propagande russe fake

Website screenshot tvzvezda.ru

Lors du Festival «Green day», des militants locaux ont tenté d’établir un record national: ils ont constitué un énorme trident, symbole national de l’Ukraine, fait avec 200 tartines au lard. Des médias russes ont indiqué que cette tentative aurait échoué, car des participants ont dû être hospitalisés à cause d’intoxication alimentaire.

Komsomolskaya Pravda, ren.tv, Zvezda, Russkaya vesna, Politnavigator, 5-tv.ru et d’autres médias russes moins connus ont diffusé ce fake.

propagande russe fake

Website screenshot www.crimea.kp.ru

Komsomolskaya Pravda dans son article a fait référence à des journalistes locaux qui auraient étudié ce cas. Ils ont trouvé que les organisateurs ont acheté le lard sur un marché local. Il a été indiqué que les préparatifs nécessaires ont été fait par les organisateurs eux-mêmes. «Le jour du festival, les produits auraient été disposés en plein air. Il y avait du vent, les produits ont pris la poussière» – lit-on dans l’article.

Pour la crédibilité du message, le journal en ligne Komsomolskaya Pravda a ajouté le commentaire «d’un politologue indépendant», Alexandre Assafov. Selon cet «expert», «les organisateurs ont cherché à «détourner l’attention du public des nazis et seigneurs de guerre».

Les médias russes citent comme source des journaux en ligne locaux. Zvezda a signalé qu’il existaient des publications sur les réseaux sociaux au sujet de l’empoisonnement collectif de la ville Olechki, mais nous n’avons pas réussi à les trouver.

Il faut préciser que la seule publication à ce propos a été postée par Olesshya Online. Il s’agit d’une seule affirmation, que «des empoisonnements ont eu lieu!», sans aucune preuve, nom etc.

Il faut évidement prendre conscience que cette information sans preuves n’a intéressé que les médias russes, car les médias ukrainiens n’ont pas repris ce texte.

Le journal en ligne local «Yuzhnie novosti» a réfuté cette information, et a diffusé une vidéo de l’interview du médecin d’un hôpital régional, Oleh Popenko. Le médecin a confirmé qu’aucun cas d’empoisonnement n’a été détecté.

Suite à ceci, le journal en ligne Lenta.ru a rapporté qu’il s’agissait d’un fake. Alors, Zvezda aussi a décidé d’informer ses lecteurs au sujet du fake, mais de façon assez originale, en se contentant d’une courte remarque à la fin de l’article.

Il convient de rappeler que la diffusion de fausse information et puis sa réfutation est aussi un élément de propagande.