Le journal en ligne du Ministère de la Défense russe «Zvezda» a publié un article intitulé  «Erdogan raconte comment les États-Unis ont dicté leur règles aux initiateurs du coup d’État». Les auteurs de cet article affirment que le Président de la Turquie aurait déclaré qu’«on peut voir des traces américaines dans le coup d’État organisé par un groupe de soldats pernicieux, dans la nuit du samedi 16 Juillet».

Website screenshot Zvezda

Website screenshot Zvezda

«Zvezda» se réfère au journal en ligne russe Itar-Tass, qui se réfère à son tour au discours d’Erdogan à la nation après son retour à Istanbul.

Website screenshot TASS

Website screenshot TASS

Mais qu’est-ce qu’a vraiment dit le Président turc? Il a dit, que les organisateurs de ce coup d’État ont reçu des instructions de dirigeants de l’opposition turcs résidant aux États-Unis. D’ailleurs, il a nommé Fethullah Gullen qui était son allié il y a quelques temps. En fait, Gullen se trouve en Pennsylvanie, aux États-Unis, où ce politicien s’est installé, pour raisons médicales en 1999, et il n’est pas depuis retourné en Turquie. Il est le leader du mouvement «Hizmet» («Cemaat»), que le gouvernement de Turquie traite comme un mouvement terroriste.

Les auteurs de l’article de «Zvezda» n’ont pas indiqué leurs arguments concernant leur version sur ces traces américaines (et donc ainsi, du gouvernement américain).

Quelle est donc la réaction des États-Unis face aux événements turcs? Les représentants officiels ont déclaré que «toutes les parties doivent renoncer à la violence et l’effusion de sang. Il est nécessaire de soutenir le gouvernement turc démocratiquement élu». Le secrétaire d’État américain John Kerry a également déclaré que les États-Unis soutiennent le gouvernement démocratiquement élu de la Turquie et sont prêts à fournir une assistance. Il a souligné que toutes les tentatives d’accusations des États-Unis dans l’implication dans cette tentative de coup d’État sont fausses et nuisibles aux relations turco-américaines.

Website screenshot du Département d'Etat

Website screenshot du Département d’Etat

Fethullah Gullen a également nié son implication et a dit, vu qu’il a été une victime d’une série de coups d’État, qu’il est désagréable d’être accusé de l’organisation de l’un d’eux.

Website screenshot du journal en ligne de Fethullah Gullen

Website screenshot du journal en ligne de Fethullah Gullen

Les représentants de l’organisation «Alliance for Shared Values», proche de Fethullah Gullen, ont affirmé qu’ils condamnent toute intervention militaire dans la politique intérieure de la Turquie. Ils ont souligné que toutes les accusations contre Gullen sont extrêmement irresponsables.

En plus, il faut indiquer que l’agence de presse a publié les paroles d’Erdogan en le citant correctement et dans le texte.

Rappelons, que la tentative de coup d’État manqué a été menée par le personnel militaire de la Force aérienne turque et de la police militaire, la nuit du 15 Juillet. Les autorités ont par la suite réussi à reprendre le contrôle. Au final, on a arrêté plus de 6000 personnes, et le nombre de victimes des affrontements est plus de 200 morts et plus de 1400 blessés.