Fake: L’équipe des enquêteurs de la catastrophe du Boeing de Malasian Airlines ignore les données des radars russes

Les médias russes ont mis en doute l’objectivité des conclusions d’une équipe d’enquête conjointe qui enquête les circonstances de la catastrophe de Boeing dans l’est de l’Ukraine. L’information sur le soi-disant mépris pour ces données, qui confirmeraient l’impossibilité technique de lancer des missiles d’un territoire contrôlé par la «DNR» a été diffusé par les médias suivants : RIA Novosti, LifeNews, et TASS.

Screenshot Life.ru
Screenshot Life.ru
Screenshot TASS
Screenshot TASS

Ces médias citent un communiqué du ministère des Affaires étrangères russe, publié le 3 octobre, prétendant que l’information a été transmise à l’équipe chargée de l’enquête.

«Les autorités russes ont prié La Haye d’étudier les données primaires de leur radars. Ces données que la Russie a récemment transmis sont la preuve la plus objective possible du déroulement des événements au moment de la catastrophe. Il faut prendre en compte ces données dans les conclusions finales», dit le communiqué.

Cependant, StopFake a reçu une réponse de l’équipe d’enquête conjointe. En réalité, l’équipe n’a pas obtenu des données en question.

«Nous n’avons pas obtenu de nouvelles informations. Bien sûr, la situation peut changer en tout temps, mais au moment de la déclaration du ministère des Affaires étrangères de la Russie, nous n’avons pas reçu l’information mentionnée».

Ainsi, la déclaration du ministère des Affaires étrangères de la Russie et des médias russes sur le mépris pour les données russes, est un fake.