Les médias russes ont rapporté que le représentant officiel de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) a nié la présence de troupes russes sur le territoire à présent hors de contrôle des autorités ukrainiennes, c’est-à-dire à Donetsk et Lougansk. Ces médias se référent à la déclaration du Secrétaire général de l’OSCE Lamberto Zanier le 9 Septembre, lors d’une visite officielle en Ukraine.

RIA Novosti, Ren TV, Russkaya Vesna, Pravda.ru, Svobodnaya Pressa et d’autres medias moins connus ont diffusé cette information.

OSCE conferma l'assenza di truppe russe in Donbas

Website screenshot ria.ru

Les médias cités ont indiqué que, dans l’est de l’Ukraine se trouvent des militaires «d’autres régions»:  «Dans un même temps, il a indiqué la présence dans le Donbass de militaires d’autres régions mais sans autres détails. Le Secrétaire général de l’OSCE a déclaré que le Donbass reçoit du matériel militaire et le carburant étranger».

Website screenshot pravda.ru

Website screenshot pravda.ru

En outre, les médias russes ont publié la citation suivante: «Nous continuons à dire qu’il s’agit d’un conflit hybride, ainsi, il est supposé que les militaires sont hybrides. En repondant à la question de la présence de l’armée russe, je ne réponds que d’après nos données, il n’y a pas d’unités russes là-bas.»

Website screenshot rusvesna.su

Website screenshot rusvesna.su

Cependant, le Secrétaire général de l’OSCE, Lamberto Zannier, n’a pas déclaré pour autant que l’armée russe n’est pas présente sur le territoire occupée du Donbass.

Tout d’abord, il a dit que les observateurs de la mission de surveillance de l’OSCE ne peuvent pas confirmer la présence des «Russian units» («unités russes») dans l’est de l’Ukraine. Le mot «units» en anglais peut signifier «une partie», «une division» ou «une formation». Donc, Lamberto Zannier a affirmé que les observateurs de l’OSCE n’ont pas perçu la présence de militaires russes avec des insignes officielles.

Après cela, le représentant de l’OSCE a déclaré que les observateurs ont constaté le renouvellement constant de  moyens matériels et aucune réduction de sa quantité, quel que soient les dommages infligés aux soi-disants «DNR» et «LNR». Zannier a ajouté que le carburant et l’équipement militaire provient d’un autre Etat. En outre, l’OSCE a fixé la présence de militaires d’autres pays. Ces militaires affirment qu’ils sont venus en tant que simples particuliers. Ces gens «ont nié des liens ou contacts officiels avec les structures russes, au moins, lorsque nous avons parlé avec eux», lit-on chez Interfax-Ukraina.

Website screenshot en.interfax.com.ua

Website screenshot en.interfax.com.ua