La Cour européenne des droits de l’homme «a refusé d’adopter certaines mesures restrictives à l’encontre de la Russie» suite à la saisie de navires ukrainiens avec l’équipage dans le détroit de Kertch le novembre 2018, – affirme le Ministère de la justice de la Russie. Les outils de propagande russe ont repris cette déclaration.

«Les arguments des autorités ukrainiens et les dossiers présentés n’ont pas convaincu la Cour européenne des droits de l’homme qu’il fallait satisfaire les exigences déclarées. A la suite de leur examen, la Cour européenne a constaté que les exigences ne contiennent pas de nouveaux arguments et sont identiques au recours précédemment présentés. Les autorités russes ont déjà présenté une réponse complète», – lit-on sur le site Web du ministère de la Justice russe.

Website screenshot Ministère de la justice de la Russie

Website screenshot Ukraina.ru

Website screenshot Interfax

Cette affirmation est un fake. Ivan Lischyna, vice-ministre de la Justice de l’Ukraine, commissaire pour les affaires à la CEDH, a souligné qu’il existe un procès spécifique à propos de l’équipage saisi et le non-respect par la Russie des libertés fondamentales des marins ukrainiens. Leurs libertés sont protégées par la Convention européenne des droits de l’homme. Lischina a rappelé également que la CEDH a pris des mesures provisoires le 4 décembre: elle a demandé à la Russie de présenter au plus vite les données médicales sur la santé des marins, effectuer des soins médicaux et décrire des conditions de détention des marins capturés.

Мінюст РФ заявив , що «Европейский Суд по правам человека уведомил Минюст России об отказе в удовлетворении запроса…

Posted by Іван Ліщина on Friday, February 22, 2019

La dernière fois, la partie ukrainienne s’était adressée au tribunal le 15 février avec des informations supplémentaires sur l’état de santé des trois marins blessés. L’Ukraine a insisté que le transfert du personnel militaire dans le centre de détention provisoire «Lefortovo» était prématuré et remettait en question l’aide médicale aux blessés. L’Ukraine a proposé à la Cour de donner des instructions à la Russie sur le transfert des militaires dans les centres médicaux. En réponse, la CEDH a souligné que les telles demandes ont été déjà envoyé à la Russie auparavant.

Ainsi, en fait, la Cour européenne des droits de l’homme a refusé dans cette affaire donner raison à la partie russe, quand la Russie a essayé de contester la demande de la Cour pour les soins médicaux pour les marins ukrainiens.

Facebook de ministre de la Justice de l’Ukraine