L’UE «craque de toutes parts»: la Pologne a annoncé sa prochaine sortie de l’Union européenne. Ce fake s’est mis à circuler dans les médias russes depuis le 11 octobre. La nouvelle-choc qui affirme que Varsovie se prépare officiellement à un « Polexit » en raison de son conflit avec Bruxelles remporte un vrai succès dans les médias en ligne comme Ukraina.ru, RIA Novosti et TASS.

Pour fabriquer cette fausse information, les propagandistes se sont appuyés sur la déclaration du président du Conseil européen, l’ancien Premier ministre polonais, Donald Tusk, sans pour autant se mettre d’accord sur une même interprétation de ses propos. Les titres des publications sur le même sujet étaient même fondamentalement différents: certains ont prédit «l’effondrement complet de l’Union européenne», d’autres affirmaient que c’était la Pologne qui avait annoncé sa sortie de l’UE, et d’autres encore prétendaient que c’est l’Union européenne qui cherche à mettre la Pologne dehors.

Website screenshot Ukraina.ru

Website screenshot RIA Novosti

Website screenshot TASS

Website screenshot Utro.ru

En réalité, Donald Tusk a juste dit qu’il existe un danger réel que la Pologne se retrouve un jour hors de l’Union européenne. Il a déclaré cela en commentant la politique menée par les autorités polonaises, et en particulier sa réforme judiciaire qui a été lancée en juillet 2017 et qui demeure très critiquée par la Commission européenne.

Cette loi prévoit que les juges seront mis à la retraite prématurément, à l’age de 65 ans. Selon les médias, cela va entraîner la démission forcée de 40 % des juges polonais. De plus, la Cour supreme de Pologne doit soumettre au ministère de la Justice la liste de ses nouveaux membres. Mais surtout, la façon dont est formé le Conseil national de la magistrature est en train de changer. Désormais, il reviendra au parlement et non plus à la communauté des juges, comme avant, de désigner les membres du Conseil National. Cela entraîne une perte d’autonomie de cette institution et sa politisation. C’est pourquoi les dirigeants polonais ont été viviment critiqués par des représentants de l’Union européenne pour ce changement.

Donald Tusk a commentée cette réforme. Il a appelé les dirigeants polonais à stopper l’introduction de mesures qui sont contraires à la politique et aux principes de séparation des pouvoirs en vigueur au sein de l’UE. Tusk n’a pas menacé la Pologne d’une éventuelle éjection. Il a juste souligné que ces réformes peuvent provoquer toute une chaine d’événements et de décisions erronées, qui risquent d’emmener la Pologne à se mettre en dehors de l’UE. Le pouvoir polonais, de son côté, n’a jamais donné le moindre signe qu’il pourrait un jour envisager de quitter l’UE.

Website screenshot Daily Express