Le journal en ligne «Kommersant» a diffusé un article sur l’augmentation de «plus de trois fois» de l’export de bièrre russe en Ukraine.

«Kommersant» aurait obtenu les statistiques douanières russes. Selon ces données, l’Ukraine est le «relais de croissance» principal. «La vente en Ukraine s’est multiplié par 3,3– de 1.860.00 à 6.060.000 dollars (Premier semestre 2016).»

Ces chiffres ne coïncident pas avec les données officielles du Service d’Etat des statistiques d’Ukraine. En effet, ils réfutent l’information sur la croissance des importations de bière en provenance de la Russie. Le ministère du Développement économique et du Commerce a déclaré qu’on «n’a pas fixé d’importation de bière en provenance de Fédération de Russie pendant six mois de 2016».

Website screenshot kommersant.ru

Website screenshot kommersant.ru

Le premier paragraphe de l’article précise que la bièrre russe se trouve «dans les magasins des Républiques auto-proclamées de Donetsk et Louhansk».

Website screenshot rian.com.ua

Website screenshot rian.com.ua

Les autres médias russes, contrairement au «Kommersant» n’ont pas dit un mot sur l’endroit où on fournit la bièrre. En fait, dans ce cas, il s’agit de contrebande en «DNR» et «LNR». «Kommersant» a reconnu les fournisseurs comme «Ochakovo», «Lipetskpivo». La confirmation officielle de cette information est cependant absente. Tout de même, selon les ressources en ligne dédiées à l’industrie de la bière, «Ochakovo» et d’autres producteurs sont présents en «DNR» et «LNR». En outre, ces producteurs créent «de nouveaux labels de bière» pour leurs locaux.

Website screenshot kommersant.ru

Website screenshot kommersant.ru

Website screenshot profibeer.ru

Website screenshot profibeer.ru

Website screenshot pivnoe-delo.info

Website screenshot pivnoe-delo.info

Le chef-adjoint en exercice du Service fiscal d’Etat de l’Ukraine (GFS) Miroslav Prodan a expliqué dans le commentaire pour RBC-Ukraina: «Les autorités douanières ne sont pas représentées en territoire occupé. Nous ne pouvons pas avoir de représentants là-bas, parce que cela va signifier que nous reconnaissons les organisations séparatistes de DNR et LNR. Mais ces produits ne transfrontalient pas les points de contrôle d’entrée et de sortie. Les gardes-frontières ukrainiens, une unité spéciale de la police fiscale «Phantom», le SBU, la Garde nationale  surveillent bien le trafic.»

Website screenshot daily.rbc.ua

Website screenshot daily.rbc.ua

RBC, Rosbalt, «Zvezda» et d’autres médias peu connus ont diffusé ce fake.