La propagande du Kremlin adore appeler tout ce qu’elle cherche à discréditer «une création d’un Département des Etats-Unis». Le 29 september, le Cour suprême de Russie a mantenu l’interdiction de l’activité du Majlis des Tatars de Crimée car ils ont considéré que c’était une organisation extrémiste. Les Etats-Unis ont refusé de reconnaitre la décision de la cour russe. En réponse à cette réaction, la Russie a déclaré que «c’est le Département des États-Unis qui est coupable de tout, comme il a crée ce Majlis». L’explication appartient à soi-disant «vice-Premier ministre» de la Crimée temporairement occupée, Dmitry Polonsky.

Website screenshot ria.ru

Website screenshot ria.ru

Website screenshot rg.ru

Website screenshot rg.ru

Polonsky, commentant le refus des Etats-Unis de reconnaitre l’interdiction du Majlis par le Cour suprême de Russie, a déclaré qu’«il est leur enfant favori, lequel ils ont mignoté lors de la Crimée faisant partie de l’Ukraine. Ils ont créé сe Majlis pour contre-agir à la majorité russe de la péninsule, et en faisant ceci, les Américains ont gâché les relations plurinationales de notre péninsule multiculturelle». RBC, Lenta.ru, Gazeta.ru, Komsomolskaya pravda, Kommersant et d’autres médias ont diffusé cette déclaration sans aucun commentaire ou la vérification de l’information.

Website screenshot rbc.ru

Website screenshot rbc.ru

Website screenshot kp.ru

Website screenshot kp.ru

Le Majlis du peuple Tatar de Crimée est un organ représentatif de ce people, en outre, c’est un organ exécutif du Kurultaj (une assemblée populaire). Les membres du Majlis sont élus parmis les participants de Kurultaj. Le Règlement du Majlis dit que cet organ est responsable devant le Kurultaj et se fonde sur ses décisions, le Règlement du Majlis, les règles de droit international et des lois ukrainiennes».

Website screenshot uk.wikipedia.org

Website screenshot uk.wikipedia.org

Website screenshot qtmm.org

Website screenshot qtmm.org

Website screenshot qtmm.org

Website screenshot qtmm.org

Le premier Majlis a commencé à travailler avant même la déclaration d’indépendance de l’Ukraine – en Juillet 1991. Le célèbre dissident soviétique et prisonnier politique, Mustafa Dzhemilev a été à la à la tête du premier Majlis.

Website screenshot bbc.com

Website screenshot bbc.com

Les autorités d’occupation de la Crimée ont diffusé cet information précédemment. Le «leadeur» des autorités du gouvernement fantoche de la péninsule occupée Sergei Aksyonov a prétendu que le Majlis est financé par le Département des Etats-Unis au printemps de 2016, à l’époque les autorités russes ont classé  le Majlis parmi les organisations extrémistes: «M. Dzhemilev a clamé aux autorités ukrainiens au Département des Etats-Unis à lors que la Crimée a fait partie de l’Ukraine. Dès qu’il y a une certaine tension, il a couru immédiatement à l’ambassade américaine à Kiev et a téléphoné au Département des Etats-Unis. Leur organisation est financée de là comme elle l’a toujours été».

Website screenshot RIA

Website screenshot RIA

Selon le Règlement du Majlis, cette organisation peut obtenir le financement par «des donations d’organisations, d’entreprises, d’institutions, de fondations et de personnes privées; des subventions des organisations et institutions internationales (publics, non-gouvernementales et  commerciales)».