L’agence de presse RIA Novosti a publié un article, sous un titre manipulateur, affirmant que le ministère des Affaires étrangères d’Ukraine a peur des risques d’exode des citoyens ukrainiens en cas d’introduction de visas avec la Russie.

Screenshot ria.ru

Screenshot ria.ru

Des journaux en lignes russes plutôt connus ont diffusé ce fake sous ce titre. C’était le cas de RT (version en russe), NTV, Life.ru, Tsargrad et d’autres.

Screenshot rt.com

Screenshot rt.com

Website screenshot ntv.ru

Website screenshot ntv.ru

Screenshot life.ru

Screenshot life.ru

Cette soi-disant «nouvelle» est publié  comme une déclaration que le représentant du ministère des Affaires étrangères, Alexey Makeev, aurait faite au cours d’un discours, lors d’un talk-show politique ukrainien («Svoboda Slova»). Pour les médias russes, l’introduction de visas avec la Russie, selon ce diplomate, «peut provoquer la fuite des Ukrainiens en Russie». Effectivement, Alexey Makeev, actuellement directeur du département politique du ministère des Affaires étrangères, a exprimé son opinion sur le régime des visas, mais il n’a pas dit un mot sur «la fuite des Ukrainiens». Une vidéo de son discours est disponible sur la Toile.

Alexey Makeev a parlé du besoin d’avoir une idée claire de quel but aurait l’introduction d’un régime de visas avec la Russie et quelles conséquence aurait cette démarche.

Il a dit au sujet de conséquences possibles: «De toute évidence, la Fédération de Russie, à son tour, va introduire le régime de visas pour les Ukrainiens. Cela pose un problème pour les millions de citoyens ukrainiens qui travaillent là-bas. Ils devront retourner en Ukraine pour obtenir un visa de travail de la Fédération de Russie et un permis de travail. La Russie va montrer les files d’attente près des missions diplomatiques pour obtenir ces visas. En outre, la Russie peut exiger que ces millions d’Ukrainiens soient obligés de prendre la citoyenneté russe. Par conséquent, l’idée d’introduction des visas a pour objectif de perdre de nombreux citoyens ou s’agit-il juste d’un slogan politique? Ou poursuivons-nous des objectifs concrets?»

Ainsi, le discours d’Alexey Makeev est consacré à la réponse possible de la Russie.