Les Etats-Unis auraient livré des systèmes de missiles antichars «Javelin» qui presenent des defaux de production. C’est néanmoins ce que rapports certains médias russes comme RT, RIA Novosti, EurAsia Daily, LIFE, topwar.ru et un certain nombre d’autres journaux qui ont tenté d’argumenter ce fake à l’aide d’une copie d’un document soi-disant officiel – une lettre du Bureau d’études de la défense ukrainienne «Louch», dans laquelle il est affirmé qu’il s’agissait de produits défectueux.

Website screenshot RT

Website screenshot Life News

Website screenshot EurAsia Daily

Website screenshot RIA Novosti

Les médias russes ont présenté le document sur lequel ils basent leur conclusions comme une réponse du Bureau d’études de la défense «Louch» au secrétaire ukrainien de la Sécurité nationale et de la Défense, Oleksander Tourchinov. D’après cette «lettre», Tourchinov aurait demandé des données sur les entraînements qui ont eu lieu le 22 mai et aurait demandé une analyse de la sûreté des systèmes livrés.

«Il a été établi que la cause de l’échec dans le fonctionnement du Javelin venait des propulseurs de croisières des complexes individuels. Il a aussi été découvert que la durée de service des moteurs était périmée, mais elle a été prolongée par une décision spéciale avant la livraison de ces armes en Ukraine…» – lit-on dans cette «lettre».

Website sreenshot du « lettre »/ topwar.ru

En outre, il est indiqué que lors de l’exploitation de ces «Javelin», des militaires pourraient mourir. Un certain nombre de lacunes du système est énuméré.

Le service de presse du Conseil de sécurité nationale et de défense de l’Ukraine a déclaré après la publication de ce «document» que cette lettre est un fake. Les portes-paroles ont expliqué que ce «document» n’existe pas, et que la signature du concepteur général du Bureau «Louch» n’est pas la bonne.

Le Conseil de sécurité a fait remarquer que ce fake a été diffusé à la veille de la rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine, qui se tiendra le 16 juillet.

Il convient de préciser que StopFake.org a déjà réfuté un fake à propos d’une «interdiction des Etats-Unis d’utiliser le nouvel armement américain dans le Donbass».