Le journal en ligne fondsk.ru (Fondation de la culture stratégique) a diffusé un « article d’analyse» sur le sujet des laboratoires biologiques, prétendument ouverts en Ukraine par les États-Unis. Selon «l’analyse», l’origine des épidémies de grippe porcine, de la rougeole et du botulisme se trouvent dans ces laboratoires biologiques.

Les médias russes et les journaux en ligne pro-Kremlin diffusaient ce fake il y a déjà longtemps, bien que cette soi-disant «théorie du complot» n’a pas de preuves réelles. En fait, StopFake a déjà réfuté des fakes sur «les armes biologiques», «les virus secrets, prétendument élaborées en Ukraine».

propagande russe fake

Website screenshot fondsk.ru

Les journalistes de fondsk.ru prétendent, que les laboratoires en Ukraine sont secrets, que les américains sont directement impliqués, qu’ils fonctionnent avec l’argent américaine et qu’ils « sont supervisés par le Ministère de la Défense des États-Unis». Les conclusions de l’article : depuis que «les l’armée américaine a commencé a créer des laboratoires biologiques en Ukraine pour «réduire les menaces biologiques», les menaces en questions ont augmenté».

Dans le passé, les médias russes ont déjà diffusé des informations semblables, sur un laboratoire du même type en Géorgie. C’était en 2015. A l’époque, des experts russes ont affirmé que «les recherche et le développement dans ce domaine sont absents en Ukraine».

En réalité, il existe un accord entre les Ministères de la Santé de l’Ukraine et les États-Unis, qui ne comporte rien de secret. Il a été signé en 2005. Les deux pays travaillent pour prévenir différents risques biologiques, y compris le bioterrorisme, mais aussi différentes maladies vétérinaires.