Les médias russes et pro-Kremlin se sont dépêché à se réjouir que l’accès à un certain nombre de médias et de réseaux sociaux, coupés par le décret du 15 mai 2017 par l’ancien président Petro Porochenko, aurait été renouvelé. Des journaux comme «Zvezda», «Moskovskiy komsomoletz», «Vesti», «Rambler», «Sputnik» se référent à une décision introuvable du Conseil ukrainien de sécurité nationale.

Website screenshot Vesti.ru

Website screenshot Zvezda

Website screenshot MK.ru

Website screenshot Rambler

Selon ces médias, les restrictions ont été retirées par des opérateurs de téléphonie mobile comme «Kievstar», «Vodafone» (Ukraine) ou «Lifecell».

Les journalistes de StopFake.org se sont adressés au Conseil ukrainien de sécurité nationale pour vérifier cette information. La service de presse du Conseil de sécurité a formellement démenti les publications de la presse russe, en rappelant que la diffusion de telles rumeurs s’est déjà produite. En juillet 2019, un démenti à ce sujet été rendu public.

Website screenshot du Conseil ukrainien de sécurité nationale

De plus, StopFake.org a tenté de se connecter aux pages du réseau social russe «Vkontakte» à l’aide d’un téléphone mobile connecté au réseau de «Vodafone» (Ukraine) et de «Lifecell», mais cela n’était pas possible.

Il convient de préciser que les internautes ukrainiens ont quand même la possibilité de visiter des sites interdits, mais avec un accès limité à l’aide d’applications spéciales. C’est possible, mais beaucoup plus compliqué.

Website screenshot Lifecell