Le journal en ligne Ukraina.ru et d’autres médias russes ont affirmé que les dirigeants de France et d’Allemagne constatent un «non-respect des accords de Minsk par les autorités ukrainiennes». Ils se basent, pour donner cette information, sur une citation du porte-parole du Président de la Fédération de la Russie Dmitry Peskov. Toutefois, ils ne précisent pas le contexte ni le discours dans lequel cette déclaration aurait été faite. Or, durant le G 20, la chancelière allemande Angela Merkel a plutôt souligné la lenteur du processus de paix dans le Donbass. Mais elle n’a jamais accusé l’Ukraine. Le président de la France Emmanuel Macron n’a pas fait de déclaration en ce sens non plus.

propagande russe fake

Website screenshot ukraina.ru

RIA Novosti, TASS, Sputnik, Times.com.ua, Dni.ru, svpressa.ru et d’autres médias peu connus ont diffusé ce fake.

Website screenshot reuters.com

Les médias occidentaux ont indiqué de leur côté que lors de la discussion sur une éventuelle rencontre dans le «format de Normandie» (soit une réunion quadripartite entre Berlin, Moscou, Kiev et Paris, consacrée à la Guerre du Donbass) pendant le sommet du G20, le Kremlin n’a cessé d’accuser l’Ukraine de «non-respect des accords de Minsk».

Les représentants européens ont également considéré la question de la sécurité des observateurs de l’OSCE qui sont déployés dans le Donbass et la présentation de preuves d’un soutien aux séparatistes par la Russie. La Russie a refusé d’examiner ces preuves.