Des médias russes et ukrainiens ont déformé une citation d’Anatoliy Matios, Procureur militaire principal de l’Ukraine. En le citant, ils ont affirmé que «les pertes hors-combats dans la zone d’opération antiterroriste constituent plus de 10.000 victimes militaires». L’état-major général des forces armées de l’Ukraine a démenti les publications de ces journalistes. De plus, en écoutant l’émission «Le peuple contre» («Народ против»), on comprends bien qu’Anatoliy Matios a eu un lapsus et s’est rattrapé, en précisant bien que des pertes hors-combats ne représentaient que de 2154 personnes.

Website screenshot sputniknews.com

Website screenshot @Телеканал_ZIK

Ainsi, la chaîne de télévision ZIK, et le journal en ligne «Korrespondent» ont diffusé des données erronées, en tirant des conclusions non-appropriées. Par exemple, d’après Korrespondent, «Comme raisons pour ces énormes pertes humaines, Matios a indiqué que c’était une conséquence de violations de la Charte et de négligence».

En fait, la citation du Procureur militaire principal de l’Ukraine lors de l’émission «Le peuple contre» («Народ против») était la suivante: «De 2014 jusqu’à aujourd’hui, 10.103 personnes se sont fait tuer, ce sont des représentants des Forces Armées et d’autres qui ont pris les armes pour défendre l’Etat. Ce sont des pertes irrévocables. Alors que pour les pertes hors combat, 2154 personnes parmis elles ont péri hors combat. 3700 personnes ont été blessées et sont des victimes indirectes dans la zone d’opération antiterroriste. Cela ferait deux équipes à part entière à cause du non-respect de la Charte».

Ce fake a été diffusé par des médias ukrainiens comme UNIAN, Focus.ua, Segodnya112.uagordonua.com, RBK-Ukraina2000.ua, Ukrainskaya pravda, Inforesist.orgnv.ua et des autres médias peu connus. des médias russes comme Vesti, Lenta.ru, Moskovskiy komsomoletz, Russia Today, NTV, TASS, Komsomolskaya pravda et d’autres.

Website screenshot lenta.ru

Website screenshot vesti.ru

Il convient de mentionner que les propagandistes russes ont développé ce fake, en ajoutant que selon les sources de la soi-disant «République populaire de Donetsk», «il est possible d’expliquer les pertes en hausse par des querelles entre les militaires russophones et les nationalistes ukrainiens». Lenta.ru prétend que «Kiev a accepté que l’armée ukrainienne tue deux de ses propres équipes». Selon le journal en ligne «Vzglyad», «l’alcoolisme est l’ennemi principal de l’armée ukrainienne».

Website screenshot @GeneralStaff.ua

L’état-major des forces armées de l’Ukraine a réfuté les chiffres diffusé par les propagandistes. «A la date 28.10.2017, les pertes constituent 10710 militaires depuis le début de l’opération antiterroriste. Les pertes irrévocables sont de 2333 (tués – ndlr.), sanitaires – et 8377 (blessés et traumatisés lors de combats)».

Website screenshot dostup.pravda.com.ua

Website screenshot slovoidilo.ua

Le ministère de la Défense de l’Ukraine a rapporté que à la date 01.06.2017 les pertes hors combats irrévocables sont à 1663, les pertes sanitaires hors combats sont de 3256 militaires».