Les médias russes publient depuis quelques temps des articles qui prétendent que depuis 2014, plus de 33 000 militaires ont quitté sans autorisation l’armée ukrainienne. Lenta.ru, Argumenti i Fakty, Novostnoy front, TASS, RuNews24 ainsi que d’autres médias moins connus ont repris ce fake en indiquant comme source le journal russe Izvestia.

Website screenshot Argumenti i Fakty

Website screenshot Lenta.ru

Website screenshot News Front

Website screenshot TASS

Website screenshot RuNews24

Website screenshot Izvestia

Selon les journalistes d’Izvestia, ces données se réfèrent à plusieurs contacts militaires et diplomatiques. Prétendument, la source initiale vient d’un rapport d’Anatoly Matios, Procureur militaire principal de l’Ukraine. Ce document serait intitulé «Sur l’état de droit et la discipline militaire dans les Forces armées du pays».

Website screenshot Izvestia

En le citant, Izvestia parle de 33 798 déserteurs à partir de début de 2014, jusqu’à septembre 2018.

StopFake.org a décidé de vérifier cette information et a reçu des commentaires du Bureau du procureur général de l’Ukraine. La réponse conteste formellement les chiffres publiés par les médias russes. Elle maintient qu’à l’heure actuelle, 10 956 procédures pénales sont lancées à l’encontre des déserteurs, dont 9 776 sont suspendues car les suspects sont introuvables. On voit donc ici que les propagandistes russes ont gonflé le chiffre réel d’au moins 3 fois.

Document de Bureau du procureur général de l’Ukraine