Les réseaux sociaux et les certains journaux en ligne russes ont diffusé une vidéo qui montre un «combattant  enterré vivant par des militaires ukrainiens».

La chaîne de télévision du Ministère de la Défense de la Fédération de la Russie «Zvezda», rapporte: «Sur l’Internet est apparue une vidéo dans laquelle des inconnus en masque et en uniformes de camouflage, auraient exécuté un militant de Lougansk ou Donetsk sur le territoire d’Ukraine».

Website screenshot Zvezda

Website screenshot Zvezda

Cette vidéo, que Zvezda signale, était disponible sur la chaîne You Tube le 20 Juin 2016, mais on l’a ensuite retiré en raison de violations des conditions de mise en ligne. Un certain Igor Vannyshev a posté cette vidéo pour la première fois dans le réseau social Vkontakte. Ce compte a été bloqué par le réseau assez rapidement.

En outre, c’était la seule vidéo disponible sur la chaine «Na varti spokou» (en ukrainien «Montons la garde pour le calme»). On a supprimé la chaîne et la vidéo après quelques heures, mais d’autres comptes pro-russes l’ont reprise sur You Tube.

The Daily Mail britannique et la chaîne de télévision iranienne PRESS TV ont diffusé les captures d’écran de cette vidéo.

Quelques constats s’imposent à propos de de cet enregistrement. Il est visible que cette vidéo est le produit d’un montage qui ressemble fort à une mise en scène. La mauvaise qualité des images incite à le penser. Et bien entendu, il est difficile de confirmer que les protagonistes sont des militaires ukrainiens car les uniformes ou les insignes sont absents.

palka1

Les incohérences sont nombreuses. Par exemple, à partir de 1:12 minute, on peut voir que quelqu’un parmi les cadreurs a jeté un bâton dans le trou où se trouve un «combattant» enfoui. Les autres inconnus cagoulés ont continué de le remblayer.

palka2

On peut voir ce bâton jusqu’à 2:57. Ce bâton a disparu trois secondes plus tard, mais le trou est presque rempli. Cependant les protagonistes ont fait quelques mouvements et ils ont déplacé une petite quantité de terrain.

palka3

 

Le bâton n’est pas visible pendant 9 secondes. Le trou est déjà plein. C’est-à-dire, on a rempli ce trou en 8-9 secondes, ce qui semble impossible.

palka4

De plus, il faut indiquer qu’il n’y a pas de cris de ce «combattant, ce qui est inexplicable. Cet homme n’a pas essayé de quitter le fossé, bien que faiblement attaché. Cet homme n’a pas résisté.

Le montage est rendu évident aussi par la façon de tenir une pelle de l’un des combattants. Au début, et après le passage d’un homme devant la caméra, cette façon est différente. Sa main gauche est au bas de la pelle avant le passage (à partir de 2:58). C’était la main droite après le passage (à partir de 2:59). En outre, cet homme se trouve à une place différente (derrière le trou). Ainsi, en moins d’une seconde, cet homme aurait dû accomplir les actions suivantes: il aurait dû jeter la terre dans le trou, puis il aurait changé la position de ses mains sur la pelle. Après cela, il aurait dû recreuser. Des actions presque impossibles en ce temps donné.

foto1

 

foto2

 

Le montage semble évident aussi à cause de la différence dans la luminosité et l’éclairage des objets. Avant la coupe dans le film, le soleil est plus brillant. Après, il est sombre. Rappelons que ce changement s’est passé en une seconde.

foto3

foto4

En plus, il est visible qu’on a jeté avec une certaine prudence de la terre dans un endroit où il devrait y avoir la tête de la victime présumée (à partir de 2:33 – 2:50 minutes de la vidéo). C’est aussi un indicateur de la mise en scène. Un homme en camouflage a jeté de la terre sur les bords du trou. Il a agi avec précaution dans l’endroit où s’est trouvé la tête. En même temps, il a jeté de la terre sur la place des jambes sans précautions.

Il faut préciser que l’enfouissement des gens vivants est l’une des méthodes les plus courantes de pression psychologique utilisée par des militants soutenu par la Russie dans l’Est de l’Ukraine. Ainsi, en 2014, le tristement célèbre journaliste de RT Graham Phillips a joué dans la mise en scène d’une vidéo, où il a ainsi été «enfoui».