Les représentants de la soi-disant «République Populaire de Lougansk» ont diffusé un texte affirmant qu’un détachement des Forces Armées de l’Ukraine aurait réfusé de participer aux combats. Les médias propagandistes ont repris cette publication rapidement. Le service de presse de l’opération des Forces unies de l’Ukraine (OFU) a demennti cette information.

Website screenshot RT

Website screeshot tvzvezda.ru

Selon le journal «Moskovskiy komsomoletz», «une compagnie des Forces Armées de l’Ukraine au grand complet a refusé de tirer dans le Donbass». La version des évenements, porposée par «Komsomolskaya pravda», affirme en plus que «les militaires ukrainiens sont fatigués de rester dans les tranchées et de participer à une guerre sanglante. Donc, ils ont refusé de prendre part aux hostilités et ont exigé d’être renvoyés chez eux».

RIA Novosti, RT.com, «Zvezda», «Komsomolskaya pravda», Argumenti i fakti, Russkaya vesna, Politnavigator, Ukraina.ru, «Moskovskiy komsomoletz», Izvestia et d’autres médias peu connus ont diffusé ce fake.

Website screenshot ukr.media

Website screenshot @Олександр Сурков

Le service de presse des Forces unies (OFU) a expliqué qu’il s’agit d’un nouveau fake de la propagande russe : «Toutes les unités des forces unies accomplissent leurs tâches avec honneur ».

Concernant cet épisode inventé, un écrivain et bloggeur ukrainien Alexandre Sourkov a fait remarquer que les événements se sont déroulés, selon les textes de propagande, prés du village de Lobachevo. «Le fait est qu’il existe deux villages Lobachevo dans le même région de Lougansk. Cela se trouve que tous les deux se situent sur les territoires temporairement occupés. Avez-vous compris? Une compagnie d’infanterie des Forces armées ukrainiennes, située derrière les lignes de front, sur le territoires ennemies, aurait renforcé ses positions et a refusé de rentrer sur les territoires controlées par l’Ukraine». Si tout ce qui est écrit est vrai, il s’agirait d’un acte d’heroisme, et pas de désertion. Mais les propagandistes ne sont pas trop regardants sur les détails.