L’Ukraine a expulsé une journaliste de VGTRK

Source: Yuriy Knyazev pour The Insider

Le Service ukrainien de sécurité (SBU) a expulsé une journaliste des chaînes de télévision russe «Rossia-1» et «Rossia-24», nommée Maria Knyazeva, a rapporté le site du SBU.

Selon la déclaration du service de sécurité ukrainien, la journaliste était accusée d’activité destructrice anti-ukrainienne. «Dans le cadre de la lutte contre l’intervention du pays-agresseur dans l’activité des médias nationaux », la correspondante a été interdite d’entrée en Ukraine pendant trois ans. Elle a donc été renvoyée en Russie.

Selon le rapport du SBU, Knyazeva a travaillé en Ukraine sous le faux nom «Sauchkina» et a collecté des informations sur la situation dans le pays, l’activité des organes compétents et forces de sécurités ukrainiennes. En exerçant sa profession, elle s’est adressée aux «représentants des médias ukrainiens pro-russes et à quelques experts». Ainsi, Maria Knyazeva a utilisé des informations recueillies pour décrire la «situation en Ukraine d’une manière tendancieuse».

Le service de presse de VGTRK a confirmé à RBK l’expulsion de Maria Knyazeva. «Pour le reste, prenez contact avec SBU», a conseillé le service de presse.

Il convient de noter que ce n’est pas la première fois que l’Ukraine expulse des journalistes russes. En juillet 2015, une correspondante de «Perviy canal», Aleksandra Cherepnina, a été expulsé également, pour des «reportages anti-ukrainiens». En février 2015, c’était une autre journaliste de la même chaîne, Elena Makarova, qui était interdite de territoire.

Source: Yuriy Knyazev pour The Insider