La chaîne TV russe «Dojd» cesse de diffuser en Ukraine

propagande russe fake

Le 12 janvier 2017, le Conseil national d’Ukraine pour les affaires de la télévision et de la radio a retiré  la chaîne TV russe «Dojd» de la liste des chaînes autorisées à émettre sur les réseaux câblés en Ukraine. Une des raisons de cette suppression est que «Dojd» représentait la Crimée comme faisant partie de la Russie et diffusait de la publicité russe sur le territoire ukrainien.

Plusieurs organisations internationales se sont opposées à cette décision. Dunja Mijatović, représentante de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour la liberté des médias, a condamné les actions de l’Ukraine. Le Comité de défense des droits des journalistes et Freedom House exhortent le pouvoir ukrainien à annuler cette décision. Reporters sans frontières estiment que le pouvoir ukrainien devrait «faire preuve de discernement et de compréhension».

Les fonctionnaires russes ont condamné l’interdiction de «Dojd». Le porte-parole du président de la Russie, Dmitri Peskov, l’a qualifiée de «continuation de la ligne destructive» des autorités ukrainiennes. Maria Zacharova, représentante du ministère des Affaires Étrangères de la Russie, a déclaré que les actions de Kiev concernant cette chaîne de télé étaient «un acte paradoxal de censure» et a promis d’en informer l’OSCE. Il est à noter qu’en Russie «Dojd» est déconnectée des principaux opérateurs depuis 2014.

La société ukrainienne a soutenu cette décision du Conseil national. La vice-présidente du Parlement Iryna Gerachtchenko s’indigne et déclare que même si la plus grande diaspora ukrainienne du monde vit en Russie, aucune chaîne de télévision ukrainienne n’y fonctionne et ce fait n’attire pas l’attention de la communauté internationale, tout comme le blocage des chaînes ukrainiennes en Crimée et sur les territoires occupés du Donbass. Quant aux chaînes étrangères en Ukraine, elle doivent respecter la législation ukrainienne. Moustafa Nayem, député ukrainien, regrette la suppression de la chaîne «Dojd», mais souligne que la chaîne doit respecter la Constitution ukrainienne.

Natalia Sindeeva, directrice générale de «Dojd», regrette aussi cette décision des autorités ukrainiennes, mais souligne que la diffusion de «Dojd» sur l’ensemble du territoire ukrainien passe par une connexion IP sans publicité commerciale directe. Dans son travail «Dojd» se conforme à la Constitution russe dans laquelle la Crimée est une partie de la Russie.

Source: UKRAINE CRISIS media center