La Première Ministre polonaise a appelé les les migrants ukrainiens des « réfugiés »

La Première Ministre Beata Szydlo a déclaré que la Pologne a accueilli plus d’un million de réfugiés ukrainiens. « Nous ressentons une responsabilité importante pour tout ce qui se passe non seulement en Pologne mais aussi en Europe » a dit Mme Szydlo lors de son discours au Parlement Européen à Strasbourg. « La Pologne a accueilli environ un million de réfugiés ukrainiens, des gens que personne ne voulait aider ».

Cette remarque a été diffusée par des médias ukrainiens, russes et polonais (Gazeta WyborczaLenta.ruKorrespondent.net etc.).

Capture d’écran tvn24

Cette déclaration a été applaudie par de nombreux députés européens. Mais quelques jours plus tard, elle a été infirmée par Andreï Dechtchitsa, ambassadeur d’Ukraine en Pologne. L’ambassadeur a affirmé qu’il n’y a pas de réfugiés ukrainiens en Pologne, que les ukrainiens présents sur le territoire polonais sont des migrants économiques, qui ont des visas de travail. Des ukrainiens qui travaillent et paient donc des impôts en Pologne. Selon des données d’Ukrinform, l’année dernière environs 930 millions de visas ont été délivrés à des ukrainiens par la Pologne. Il s’agit cependant de visas différents qui n’ont aucun rapport avec le statut de réfugié.

Capture d’écran Ukrinform

En réalité, le nombre de réfugiés ukrainiens en Pologne est proche de zéro. Selon des données de la chaine polonaise tvn 24, 2 253 citoyens ukrainiens ont demandé un statut de réfugié l’année dernière. Il n’y a qu’un seul pays dont les citoyens ont demandé l’asile en plus grand nombre, c’est la Russie  (2 772 personnes). De toutes ces demandes reçues, la Direction des affaires des étrangers a accordé le statut de réfugié seulement à quatre citoyens ukrainiens (deux personnes en 2013 et deux personnes en 2016). Les autres demandes n’ont pas été satisfaites. Le statut a été refusé aux autres ukrainiens. En ce qui concerne les migrants économiques, 20242 citoyens ukrainiens ont obtenu des titres de séjour pour travailler en Pologne l’année dernière.

Capture d’écran tvn24

Le représentant du Premier ministre polonais Rafal Bochenek a décrypté que ces chiffres cités dans le discours de Mme Szydlo ont été détournés dans une volonté de souligner la croissance du nombre de demandes de visas par des ukrainiens en Pologne. « La Première Ministre a considéré nécessaire de souligner que la quantité d’ukrainiens qui viennent en Pologne est très importante », – cite  tvn 24. — «Formellement parlant, il est vrai qu’ils n’ont pas de statut de réfugiés, mais ils sont effectivement un million ». Une autre raison du détournement de ces chiffres est le fait qu’il est très difficile d’obtenir un statut de réfugié en Pologne, c’est pour cela que les ukrainiens sont nombreux à demander des visas.

Capture d’écran tvn24

La déclaration de Mme Szydlo peut être considérée comme une tentative de protéger la Pologne d’une nécessité d’accueillir d’autres réfugiés qui sont arrivés en Europe. Beata Szydlo représente la partie « Loi et justice », une force politique de droite nationaliste. Ce parti s’est prononcé à de nombreuses reprises contre l’accueil de réfugiés. Ce parti a la majorité au parlement polonais et est connu pour ses slogans critiquant l’Union Européenne à cause de sa politique vis à vis des réfugiés.