Le candidat républicain à la présidentielle américaine ravit les commentateurs russes par ses propos sur la Crimée. 

Donald Trump, candidat républicain à la présidentielle américaine, a fait des déclarations retentissantes sur la situation en Ukraine et sur l’implication de la Russie dans ce conflit. Il s’est montré ouvertement pro-russes. Ainsi, ce politicien a affirmé qu’il est prêt à examiner la question de la reconnaissance de la Crimée occupée comme territoire russe et à lever les sanctions contre la Fédération de Russie.

Russian President Vladimir Putin stands during the opening ceremony of the 2014 Sochi Winter Olympics, February 7, 2014. To match story SPORT-DOPING/RUSSIA-PUTIN REUTERS/Phil Noble/File Photo

Website screenshot l’interview avec George Stephanopoulos pour ABC

Il a tenu ces propos lors de sa récente interview avec George Stephanopoulos pour ABC le 31 Juillet. Lors de cet entretien, Trump a assuré que Vladimir Poutine ne souhaite pas pénétrer de force en Ukraine. De plus, selon lui, «les résidents de Crimée ont préféré la Russie et non pas où ils ont été». En conséquence, il est prêt à envisager de reconnaitre l’annexion de la Crimée. En plus, Donald Trump a également déclaré qu’il constate l’existence de «troubles intérieurs» en Ukraine et que «tout cela est arrivé sous la présidence d’Obama, avec ses liens étroits avec l’OTAN». George Stephanopoulos a alors accusé Trump de méconnaître les faits et les circonstances de l’annexion russe de la Crimée en 2014. Trump a commencé à se justifier et s’est emporté en diant: «Cela a eu lieu il y a environ deux ans. C’était donc sous la présidence d’Obama».

La version intégrale de l’interview est ici:

Un journaliste américain libéral Matthew Iglesias a posté sur sa page de Twitter une partie de la transcription de cet interview.

Les médias russes et pro-russes se sont aussitôt réjoui de ces propos. C’est par exemple ce qu’ont fait Vesti, Obozrevatel, strana.ua, politolog.net, donetskiy.org, politrussia.com etc… Ils ont écrit : «Trump: le désordre en Ukraine», «Donald Trump a déclaré que les habitants de la Crimée ont tranché en faveur de la Russie et qu’il règne le désordre en Ukraine», «Trump n’a pas donné sa chance au Maidan: le désordre en Ukraine, et les habitants de la Crimée ont fait leurs choix en faveur de la Russie», «Trump: quant à l’Ukraine, le désordre y règne», «Il est à noter: Trump a déclaré que Poutine n’a pas l’intention de pénétrer de force en Ukraine», etc.

Website screenshot Vesti

Website screenshot Vesti

Website screenshot Obozrevatel

Website screenshot Obozrevatel

Website screenshot donetskiy.org

Website screenshot donetskiy.org

Les médias occidentaux et les dirigeant d’Etats européens ont critiqué ces affirmations du candidat à la présidentielle américaine car ils ne correspondent pas à la réalité et déforment les faits.

Aussi, Trump s’est hâté de se justifier. Il a posté sur sa page Twitter un message affirmant qu’il est au courant de la présence de militaires russes en Ukraine, notamment en Crimée. Il a expliqué qu’il voulait juste dire que, lorsqu’il deviendra Président des Etats-Unis, la Russie ne pénètrera pas de force en Ukraine. Mais on hésite beaucoup à le croire…

Website screenshot twitter.com

Website screenshot twitter.com