Source: Ukrinform France

Illustration: Ukrinform France

La décision provocante et pénale du Kremlin de délivrer des passeports russes à des citoyens ukrainiens dans les territoires occupés est juridiquement nulle, cela ne change en rien la citoyenneté ukrainienne des habitants des territoires occupés du Donbass.

Cette déclaration a été diffusée par le ministère des Affaires étrangères ukrainien.

« Le ministère des Affaires étrangères de l’Ukraine a exprimé sa vive opposition au décret du président russe qui autorise la délivrance illégale de passeports russes dans les territoires temporairement occupés des régions de Donetsk et de Louhansk. Nous estimons que ce document est juridiquement nul et non avenu et, par conséquent, ne change pas la citoyenneté ukrainienne des habitants des territoires occupés du Donbass », peut-on lire dans le document.

Le ministère des Affaires étrangères a souligné que la Russie, une nouvelle fois, en violation de la souveraineté de l’Etat et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, a pris, à dessein, une mesure qui vise à détruire les accords de Minsk dont elle est partie prenante.

« De tels actes constituent une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de l’État et une continuation des tentatives russes d’annexion rampante du Donbass ukrainien. Ils visent à déstabiliser la situation politique intérieure en Ukraine après les élections, démontrent l’intention de la Russie de poursuivre son agression et témoignent d’un manque d’intérêt pour toute désescalade », peut-on lire dans le communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères a souligné que l’attribution d’un passeport illégal aux citoyens ukrainiens était une reconnaissance flagrante, par le Kremlin, de l’occupation russe des territoires de Donetsk et de Louhansk en Ukraine.

« Cela dément une fois de plus la thèse clé de la propagande russe à propos du «conflit interne ukrainien», précisent les diplomates ukrainiens.

La diplomatie ukrainienne est particulièrement préoccupée par le fait que la pratique du passeport illégal dans les territoires occupés par la Russie a été utilisée par le Kremlin dans d’autres conflits de longue durée comme prétexte juridique et humanitaire pour une nouvelle agression.

« A cet égard, nous demandons au régime du Kremlin d’annuler cette décision honteuse et à la communauté internationale, face à cette décision, de renforcer sa pression politico-diplomatique et d’imposer des sanctions à l’État agresseur ».

Le 24 avril, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret selon lequel les habitants de certaines régions de Donetsk et de Louhansk ont ​​le droit de demander la citoyenneté russe dans le cadre d’une procédure simplifiée.

Source: Ukrinform France