«Sputnik» ment à propos des réformes en Ukraine

L’agence d’information russe «Sputnik» a été reconnue par la résolution du Parlement européen comme un outil de propagande du Kremlin. Cet agence continue de diffuser les manipulations basée sur des déclarations «d’experts» douteux. Cette fois, elle a publié les commentaires d’un traducteur professionnel qui a déjà menti à propos de la situation en Ukraine. Il s’agit de l’article «Trois ans après Euromaidan: La dégradation de la situation en Ukraine».

Website screenshot sputniknews.com

Denis Schedrivy est un habitant de Kharkiv. Il est un traducteur professionnel selon les informations de sa page Linkedln, mais il est aussi administrateur d’un groupe séparatiste populaire sur Facebook. Ce groupe est lié aux sites séparatistes sur la Toile. Cet homme prend ouvertement une position clairement anti-ukrainienne. Il a été membre actif du forum «Slavyansky mir» et membre de l’association néo-païenne russe.

Plusieurs fois, il a commenté la situation en Ukraine pour l’agence d’information russe «Sputnik». Par exemple, lors de la démission de l’ex-premier ministre Arseniy Yatzenuk et de la nomination de Dmytro Yarosh, le leader du mouvement politique Secteur Droite. «Sputnik» définit Schedrivy comme «blogueur politique ukrainien» ou «militant civil».

Website screenshot linkedin.com

Ainsi, Denis Schedrivy décrit la dégradation du marché du travail en Ukraine: «Le marché du travail est presque mort. Il est difficile de trouver un emploi, et même si vous avez réussi à le trouver, ce ne sera pas bien payé».

En fait, selon les données des analystes du site rabota.ua, le marché du travail se développe en Ukraine: la nombre de postes vacants en Octobre 2016 a augmenté de 200 % en comparaison avec janvier 2015. L’augmentation de salaire est en moyenne de 14 % en 2016, et l’augmentation de salaire dans les emplois les plus populaires est de 18 %.

Website screenshot rabota.ua

De plus, ce soi-disant blogueur a affirmé qu’il n’y a pas de réformes en Ukraine et a décrit la situation économique comme «un échec total», car selon lui, «chaque tentative de réforme pendant la dernière année a échoué». Cependant, depuis 2014, de nombreuses organisations contrôlent la mise en place de réformes en Ukraine et constatent le succès de certaines d’entre elles.

De plus, après l’audit en novembre, la mission de FMI a indiqué un début de  croissance de l’économie après deux ans de la chute. Et, bien que la mission a exigé d’accélérer l’application de ces réformes, elle existent.