Plusieurs médias et agences de presse russes, ukrainiennes et internationales ont publié des articles qui parlent de la visite du ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault à Moscou. Dans ces textes qui se ressemblent tous, il est question de reproches faits à l’Ukraine au sujet des engagements pris dans le cadre des accords de Minsk. Les textes  affirme que M. Ayrault ne faisait des reproches qu’à l’Ukraine en épargnant Moscou de toute critique. La confusion est survenue parce que le traducteur russo-anglais a omis le passage du discours de M. Ayrault où ce dernier parlait de l’influence de la Russie sur les séparatistes.

Website screenshot "Interfax Ukraina"

Website screenshot « Interfax Ukraina »

En particulier, Interfax écrit : «Les pouvoir de Kiev doit respecter ses engagements et mettre en œuvre des réformes, et faire un amendement à la Constitution sur le statut spécial du Donbass. Ils doivent aussi modifier le processus électoral dans le  Donbass».

Ces articles publiés ne disent pas un mot sur le rôle de la Russie, ni sur les réflexions faites à la Russie par le ministre des Affaires étrangères.

Website screenshot RT

Website screenshot RT

En fait, le discours de Jean-Marc Ayrault était différent. Il est facile de le vérifier en écoutant cet enregistrement vidéo (1:23:30).

Ainsi, on apprend que le chef de la diplomatie française à déclaré : «En ce qui concerne les autorités russes, nous pensons qu’elles peuvent faire en sorte que les séparatistes dans le Donbass respectent le cessez-le-feu de façon effective. Et en même temps, il y a désormais un nouveau gouvernement à Kiev. Il lui appartient de respecter les engagements pris et de mettre en œuvre les réformes».

france6

On peut constater que les médias ne disent pas un mot sur le rôle de la Russie et de son influence sur les séparatistes , et ils n’ont pas publié l’affirmation de Jean-Marc Ayrault concernant les sanctions qui étaient prises suite à l’annexion de la Crimée.

Le ministre française des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a déclaré que ce type de sanctions demeureront en vigueur.

Ce texte coupé de façon abusive a été publié par DW (version ukrainienne), Ukraina.ru, «Facty», « Zerkalo nedeli», « Ukrainskaia Pravda» et d’autres.

Website screenshot Ukraina.ru

Website screenshot Ukraina.ru

Website screenshot "Zerkalo nedeli"

Website screenshot « Zerkalo nedeli »

Website screenshot "Facty"

Website screenshot « Facty »