Un certain nombre de médias russes et pro-russes ont interprêté de manière très controversée la décision du ministère des Affaires intérieures de la Pologne de renforcer la frontière orientale du pays. Il s’agit ici d’Ukraina.ru, de Vzglyad, de InformBuro, de Kremlin-Press et d’autres médias moins connus.

Ces médias ont diffusé leur information sous le titre «La Pologne a décidé de renforcer sa frontière avec l’Ukraine». Cependant, le texte de l’article rapporte que le ministère des Affaires intérieures de la Pologne a décidé de renforcer sa frontière non seulement avec l’Ukraine, mais aussi avec la Biélorussie et la Russie (dans la région de Kaliningrad).

Website screenshot de Vzlyad.ru

Website screenshot de Vzlyad.ru

Website screenshot d'informburo.dn.ua

Website screenshot d’informburo.dn.ua

 Website screenshot de kremlin-press.ru

Website screenshot de kremlin-press.ru

En fait, les médias russes et pro-russes ont menti sur les raisons de cette décision des autorités polonaises. Ainsi, Ukraina.ru a attiré l’attention des lecteurs sur le fait que la Pologne renforce la frontière pour «contrer de nouvelles menaces pour sa sécurité», sans préciser le genre de menace. Le journal en ligne «Vzglyad» a déclaré que cette décision a été prise «à la lumière des événements en Ukraine». Mais les journalistes de «Vzglyad» n’ont pas developpé cette thèse. Ainsi, les médias indiqués n’ont pas defini la cause réelle de cette décision.

Russkaya vesna, Zvezda, Kremlin-press ont par contre carrément diffusé une affirmation mensongère en disant : «La Pologne se protège contre le migrants ukrainiens à l’aide d’un mur construit à la frontière».

Muro Polonia Ucraina

Website screenshot de « Zvezda »

Les médias font allusion à l’entrevue entre le ministre polonais de l’Intérieur Mariusz Blaschak, et l’antenne de Polskie Radio. Le texte du podcast est disponible ici.

Ainsi, il est clair qu’il ne s’agissait pas de la construction d’un mur. Le ministre a dit qu’on va restaurer le nombre de garde-frontières polonais en service. En plus, il a décidé de mettre en place un nouvelle département de police des frontières. Le ministre a également expliqué que la raison principale de ce renforcement est un besoin de sécurité. Il a dit que «ce n’est pas par hasard que l’OTAN a décidé lors d’un sommet en juillet à Varsovie de placer ses troupes sur l territoire de la Pologne. Ce n’est pas un hasard et nous nous souvenons de toutes les aggressions faites par Poutine dans la Géorgie, et il y a deux ans en Ukraine». Il est donc bien clair donc que le danger sous-entendu est la Russie, et pas des migrants ukrainiens.

Website screenshot de polskieradio.pl

Website screenshot de polskieradio.pl