Des médias russes et ukrainiens ont rapporté que des écoliers à Nikolaev ont reçu des brochures à propos de l’industrie du sexe après avoir suivi un cours sur le sida. Cette brochure a été publié sur un site Web russe il y a deux semaines. StopFake a reçu les commentaires des représentants de la Ligue panukrainienne «Legalife», chargée de la protection des droits des travailleuses de l’industrie du sexe en Ukraine. Ils ont déclaré ne jamais avoir vu ce manuel.

Website screenshot svidok.info

Website screenshot ren.tv

Cette nouvelle a été publié pour la première fois sur le site Svidok.info. L’auteur de la publication a expliqué qu’il tenait son information d’une parente d’élève. Svidok.info n’a cependant pas cité le numéro de l’école où ces événements se sont déroulés. De plus, les journalistes en question n’ont pas contacté l’école pour vérifier les faits.

Par la suite, les médias russes ont réussi à déformer ce fake encore davantage. Ainsi, REN TV a rapporté que des élèves ukrainiennes ont reçu des manuels sur la prostitution. L’agence «Xakac.info» a diffusé un article intitulé «Des élèves de Nikolaev sont formées pour à la prostitution».

Ce fake a été diffusé par des médias ukrainiens comme Strana.ua, Vesti, RIA Novosti Ukraina, Obozrevatel, Depo.ua, Podrobnosti, Volyn, 24.ua, Znaj.ua et des médias russes comme NTV, Russkaya vesna, Life.ru, Utro.ru, Izvetia, 5-tv.ru.

Website screenshot yaplakal.com

Website screenshot yaplakal.com

En fait, le manuel cité est mentionné pour la première fois sur le site web russe «Yaplakal». L’auteur de la publication prétends qu’il a obtenu «ce livre scolaire» d’une collègue de l’école. Il a même ajouté des pages scannées. Il est possible de trouver le contact de l’édition, et des numéros de téléphone à Kherson. On peut distinguer le titre «L’agence suédois de développement international» avec une erreur dans le mots «suédoise» – «Щведское».

Les représentants de l’organisation qui sont chargés de la protection des droits des travailleuses, en particulier aussi de l’industrie du sexe en Ukraine, ont indiqué qu’ils n’avaient jamais vu de manuels pareils. Julia Dorohova, directrice de «LegaLife», a dit : «Cela ressemble à un sale fake». Sergey Vanenkov de «Yunitus», spécialisé dans la prophylactique de la toxicomanie à Nikolaev, a suggéré qu’il s’agissait d’une fausse nouvelle divulguée aux médias dans le but de discréditer l’Ukraine.

Website screenshot @Евгений_Шевченко

Evgeniy Schevchenko, vice-maire de Nikolaev a déclaré qu’une enquête a été menée dans les 53 écoles de la ville. Selon les résultats, le cours indiqué dans la «nouvelle» n’a jamais eu lieu, dans aucune de ces écoles.

Il convient de noter que les organisations non-gouvernementales, pour obtenir l’autorisation d’effectuer des activités à l’école, doivent présenter des documents, une licence prévue par la loi. Elles doivent aussi obtenir l’approbation des questions à discuter avec les enfants et présenter d’avance leurs prospectus.