Des médias russes ont récemment diffusé toute une série de fakes, une heure après le début de la réunion de l’Eglise orthodoxe ukrainienne autocéphale unie et indépendante. Le site Web l’«Union des journalistes orthodoxes» a été le premier à publier un article à propos de la soi-disant prise d’un temple à Vinnitsa. Les médias russes ont repris cette nouvelle presque immédiatement. TASS, Lenta.ru, NTV, RIA News ont par exemple prétendu que les prises des églises étaient déjà en cours.

Website screenshot de l’ Union des journalistes orthodoxes

Website screenshot Lenta.ru

Website screenshot TASS

«Le matin du 15 décembre, une vingtaine de jeunes gens de stature athlétique sont venus à la cathédrale de Vinnitsa et ont confisqué les clés de tous les espaces de la paroisse», – lit-on dans la publication du service de presse de l’Union des journalistes orthodoxes.

Les propagandistes n’ont pas raconté qu’est-ce que ces jeunes gens ont fait ensuite. Une journaliste de StopFake.org a réussie à joindre une des employés de la cathédrale. Elle a dit: «Tout va bien!» En parlant au téléphone, la journaliste entendait le chant orthodoxe lors d’une conversation téléphonique. C’était une liturgie.

La police de Vinnitsa a d’ailleurs appris cette «nouvelle» par les médias. Sergey Sinyavskiy, chef du département de police de Vinnitsa a expliqué pour http://www.spanish.com.ua/curses.html qu’ils ont envoyé une patrouille à la cathédrale, mais cette information n’a pas été confirmée. Tout allait bien.

Plus tard les médias russes ont été obligé de reconnaître, eux aussi, que la prise du temple n’avait pas eu lieu.