Des médias russes en ligne, se référant aux données de l’ONU, ont diffusé l’information que les autorités ukrainiennes auraient suspendu les prestations et avantages sociaux aux retraités et aux déplacés internes. Environ 600.000 personnes seraient confrontées à ce problème.

« En Ukraine, plus de 600.000 personnes ont perdu leurs avantages sociaux. On a gelé ou tout simplement annulé ces paiements. Ces données sont rendues publique par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires», a annoncé la présentateur de la chaine de télévision NTV, dans un journal télévisé le 5 mars.

Les chaines de télévisions REN TV et Zvezda se sont également référées au rapport de l’ONU sur le bloquage des fonds prévus pour les déplacés intérnes.

Screenshot website ren.tv

Screenshot website ren.tv

Screenshot tvzvezda.ru

Screenshot tvzvezda.ru

Pourtant, le rapport du Bureau de coordination des affaires humanitaires ne parle pas de suppression d’aide comme d’un fait accompli. Il attire seulement l’attention sur l’existence de la menace que les prestations pourraient être suspendues, ainsi que les avantages sociaux pour les retraités et déplacés intérnes.

C’est RIA Novosti qui a présenté l’information correctement : « Des centaines de milliers de citoyens ukrainiens vivent dans la peur d’être privé du statut de personnes déplacées internes (PDI), qui leur donne le droit à recevoir des avantages sociaux légalement. Le gouvernement a suspendu les paiement de l’aide sociale et a commencé la procédure de vérification des personnes déplacées internes qui sont enregistrées dans cinq régions orientales de l’Ukraine (Dnipropetrovsk, Donetsk, Kharkiv, Zaporijia et Luhansk). Ainsi on compte éliminer les fraudes possibles. Environ 500.000 personnes risquent d’être confrontées à ce problème, selon les estimations du commissaire aux droits de l’homme de la Verkhovna Rada d’Ukraine. Bien que les données officielles ne soient pas disponibles, les raports locaux indiquent que l’état Ukrainien peut suspendre ou annuler les prestations sociales pour plus de 600.000 personnes déplacées internes. »

En Février 2016, le Ministère de la politique sociale en collaboration avec le Service de sécurité et le Service national des frontières de l’Ukraine a commencé la vérifications des paiement pour les PDI. Les personnes qui sont suspectées de fraudes, suite aux vérifications, pourraient perdre leur aide. Pavel Rozenko, ministre de la politque sociale, a décrit ce problème dans son interview à la « Radio Svoboda » le 5 Mars.