Les médias russes et séparatistes pro-russes ont récemment relayé un fake affirmant que l’Ukraine aurait cessé de payer des pensions aux résidents des territoires de Donetsk et Lougansk, occupés par la Russie, par manque d’argent. Cette information a été rapporté par des journaux en ligne comme Ukraina.ru, Regnum, l’agence de presse de Donetsk et d’autres médias à la solde de la Russie. Tous ces supports de propagande citent une déclaration de la «Ministre du travail et de la politique sociale intérimaire de la RPD», Larisa Tolstykina. La séparatiste assure que l’Ukraine n’a pas l’argent pour régler les retraites des personnes âgées dans les territoires occupés.

Website screenshot Ukraina.ru

Website screenshot Regnum

Website screenshot DAN

Les paroles de Mme Tolstykina sont complètement erronées. L’Ukraine et la communauté internationale n’ont jamais reconnu officiellement les Républiques autoproclamées. La Russie est reconnue comme un «Etat occupant» par la résolution de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, et selon la Convention de La Haye de 1907, la Russie est obligée d’assumer toutes les dépenses liés aux besoins de la population du Donbass. Autrement dit, c’est aux dirigeants russes, qui ont déclenché un conflit armé en Ukraine, de payer les retraites des habitants.

Malgré cela, Kiev continue de payer partiellement les prestations sociales destinées aux habitants du Donbass occupé. Après le début de l’agression russe dans le Donbass, les autorités ukrainiennes ont élaboré un mécanisme spécial pour verser des pensions aux résidents des territoires occupés. Ainsi, les gens ont la possibilité de les recevoir dans des banques ukrainiennes. Pour ce faire, il faut quitter «les républiques» au moins tous les deux mois. Selon le ministre de la Politique sociale de l’Ukraine, Olexandre Reva, 570 000 habitants de Donetsk et Lougansk reçoivent leurs pensions selon ce mécanisme.

Radio Svoboda

Quant aux autres retraités, qui ne peuvent pas quitter le territoire occupé et obtenir l’identification nécessaire, pour une raison ou une autre, les autorités ukrainiennes continuent de chercher des possibilités à verser leurs retraites. Selon Mykola Shambir, vice-ministre de la Politique sociale de l’Ukraine, pour le moment, il est impossible de régler les retraités directement dans les territoires occupées à l’aide de diverses organisations internationales, par exemple, en transférant de l’argent par la Croix-Rouge. «Nous ne pouvons pas donner de l’argent à une organisation tierce et assumer la responsabilité que les sommes arrivent aux bonnes personnes», a dit-il.

Hromadske.Shid