Certains médias russes et pro-Kremlin ont rapporté que l’UE et les États-Unis auraient lancé une procédure pénale contre le président de l’Ukraine, Petro Porochenko. Ainsi, des journaux en ligne comme Ukraina.ru, Narodniy Korrespondent, Gazeta.ru, ainsi que d’autres médias moins populaires ont cité la candidate à la présidence Yulia Timochenko. Elle a déclaré  lors d’une conférence de presse le 23 mars à Lutsk qu’une enquête anti-corruption contre Porochenko a été ouverte par les tribunaux chypriotes, le Serious Fraud Office (SFO) et l’organisation de l’Union européenne contre la fraude (OLAF).

Website screenshot Ukraina.ru

Screenshot “Narodnyi Korrespondent”

Website screenshot Gazeta.ru

Des journalistes ukrainiens ont demandé des commentaires à l’organisation de l’Union européenne contre la fraude (OLAF). «OLAF confirme qu’il n’y a pas d’enquête liée au président de l’Ukraine. En cas d’apparition de nouveaux éléments, l’OLAF l’étudiera selon la procédure», lit-on dans «Evropeyskaya pravda».

Evropeyska Pravda Screenshot

Ce fake est très diffusé par les médias russes, qui citent Mme Timochenko, en affirmant que des procédures semblables ont aussi été initiées contre des proches du président aux États-Unis.

Par contre, sur le Web officiel de la candidate, il n’y a aucune citation exacte de Mme Timochenko concernant les poursuites judiciaires de Porochenko. Selon la service de presse de Porochenko, il ne s’agit que d’un nouveau fake et de désinformation.

❗Передвиборчий штаб Петра Порошенка: Тимошенко та Коломойський ведуть узгоджену спільну кампанію проти…

Posted by Блок Петра Порошенка Солідарність on Sunday, March 24, 2019