Le journal en ligne russe Info Reactor a publié le 14 juillet un article intitulé «Si vous ne lâchez pas de l’argent, on rejoindra la Russie: l’Ukraine fait du chantage à l’Occident en menacant de demander son adhésion à l’UE». L’article était illustré par une photo du président ukrainien est fondé sur les propos d’un soit-disant «expert russe» David Guiberman.

propagande russe fake

Website screenshot Info Reactor

Initialement, le titre et l’illustration trompent le lecteur car ils poussent à imaginer qu’il s’agit d’une déclaration faite lors du sommet Ukraine-UE, qui a eu lieu le 13 juillet à Kiev.

Mais la vidéo du discours du Président de l’Ukraine à l’issue de ce sommet ne porte aucune trace d’une déclaration allant dans le sens de ce qui est mentionné par l’ «expert» qui est cité.

En réalité, les représentants de l’UE Donald Tusk et Jean-Claude Juncker ne se sont pas exprimés au sujet d’une éventuelle adhésion de l’Ukraine. On retrouve la phrase qui sert à faire ce titre-choc à la fin de l’article de Info Reactor, uniquement dans une citation attribuée à Guiberman.

Une vérification de l’identité de cet «expert» a montré qu’il commente activement depuis quelques mois la politique étrangère pour des sites propagandistes marginaux comme «Anna News», «Antimaidan» et «PutinRossiya». Il est difficile de trouver plus d’information pour établir quelle est son experience réelle dans ce domaine avant avril 2017.

En outre, «Info Reactor» cite l’opinion de Yevgeniy Yarochenko publiée sur «Apostrophe», en prétendant que le texte indique: «Désormais l’avenir européen de Kiev est vague et imprécis».

Website screenshot Apostrophe

Pourtant, la version originale de la publication dit tout autre chose. Elle affirme au contraire que l’UE n’a pas exclut l’idée que l’Ukraine fasse un jour le choix d’adhérer.

Ainsi, il s’agit d’un fake car aucune déclaration de représentants officiels de l’Ukraine n’existe pour demander ainsi à l’Europe de «lâcher de l’argent »; Et de plus, l’identité de «l’expert» est douteuse.

Mir Tesen, 29ru.net et d’autres médias peu connus ont reprit ce fake.

StopFake a déjà démontré comment les médias russes ont présenté le sommet à Kiev d’une manière trompeuse.