Les médias russes ont récemment publié que l’Ukraine serait touchée par une épidémie d’hépatite A. Les journalistes se basent sur des cas rapportés d’hépatite A à Nikolaev. StopFake a reçu des explications de la part du service de presse du Ministère de la santé. En fait, «il ne s’agit pas d’une épidémie, car les cas d’infection étaient sporadiques».

propagande russe fake

Website screenshot tvzvezda.ru

propagande russe fake

Website screenshot kp.ua

Et pourtant, la TV russe «Zvezda» affirme que «les autorités de la ville ukrainienne Nikolaev ont annoncé une contamination en masse d’hépatite A, pour la population locale». «Komsomolskaya pravda v Ukraine» a annoncé que «Nikolaev fait face à une épidémie d’hépatite A».

Ce fake a été diffusé par le journal en ligne du Ministère de la Défense de Russie «Zvezda», «Komsomolskaya pravda v Ukraine», «Krasnoyarskie novosti» et d’autres médias moins connus.

Website screenshot moz.gov.ua

Le service de presse du Ministère de la santé de l’Ukraine dément ces affirmations. Il précise qu’il ne s’agit pas d’une épidémie, les cas d’infection ont été sporadiques. Cependant, dans la région de Nikolaev, des cas d’hépatite ont vraiment été enregistrés.

D’après le Centre de santé publique du Ministère de la santé de l’Ukraine, «cette année a été enregistré un cas d’hépatite A virale, à Nikolaev et sa région. Au total, 47 personnes sont tombées malades, dont 6 enfants… Cela correspond au chiffre annuel normal concernant ce type de maladie».

Website screenshot mk.gov.ua

Les autorités locales explique qu’actuellement, on observe «une augmentation des maladies saisonnières dans la région de Nikolaev ». Il faut comprendre que la notion «saisonnière» ne signifie pas une «période spécifique de l’année, mais pourrait être lié à la fois aux conditions climatiques ou à d’autres facteurs». Ainsi, en 2016, 58 personnes, dont 35 enfants, et, en  2017 43 personnes, dont 12 enfants ont été touché par l’hépatite A. Les autorités locales ont constaté que chaque année, l’hépatite revient, mais les décomptes annuels restent dans la norme.