L’«opus», «plein de stéréotypes russophobes»: c’est ainsi que le Ministère des Affaires étrangères russe décrit le rapport du Département d’Etat américain dans le domaine des droits fondamentaux pour 2017.  Le Ministère des Affaires étrangères russe a critiqué le dossier américain et a déclaré que ce document «abonde d’affirmations politiques et de graves stéréotypes idéologiques» à l’égard de la Russie.

Website screenshot de Ministère des Affaires étrangères russe

Les médias propagandistes ont repris cette déclaration du Ministère des Affaires étrangères. RT Russie, Gazeta.ru, NTV ont publié une série d’articles affirmant que la partie du rapport américain consacrée à la Russie a été rédigé uniquement dans le but de ternir l’image de la Russie. En outre, ces journalistes s’attristent sur le fait que, selon eux, le sujet de la violation des droits fondamentaux en Ukraine est «occulté exprès» par le document américain.

Website screenshot RT Russie

Website screenshot Gazeta.ru

Website screenshot NTV

Pour les médias russes, il n’est guère important que leurs articles se contredisent. Pratiquement quelques jours auparavant, ces mêmes médias russes ont rapporté que, selon le rapport du Département d’Etat, «l’Ukraine est un des leaders dans le domaine de la violation des droits fondamentaux et des tortures». Dans leurs articles, Politikus.ru, RT Russie et Ukraina.ru ont expliqué comment le document américain critiquait les conditions actuelles en matière de droits de l’homme, précisément en Ukraine.

Website screenshot Politikus.ru

Website screenshot RT Russie

Website screenshot Ukraina.ru

Ainsi, les médias russes et le ministère des Affaires étrangères russe citent le rapport du Département d’Etat américain, qui décrit la situation des droits de l’homme en Ukraine pour l’année dernière. Le rapport parle des voilation en Ukraine, mais en précisant un détail important : toutes ces violations ont été enregistrées dans les régions occupées de Donetsk et Lougansk, ainsi qu’en Crimée, à présent annexée. Il s’agit donc de violations commises par les forces russes, et les médias russes, étrangement, ne mentionnent pas cet élement important.

« Les forces présentes dans le Donbass, organisent des enlèvements motivés politiquement, des tortures et emprisonnements illégaux, et la liberté d’expression est limitée. Les problèmes les plus importants dans ce domaine se manifestent par ailleurs dans la Crimée occupée par la Russie. », lisons-nous dans le rapport.

Website screenshot de Département d’Etat américain

Outre les territoire occupés de l’Ukraine, le document américain recense des violations graves de la part de la Russie en Tchétchénie et dans le Caucase du Nord. Des informations du même genre figurent dans la chapitre consacré à la Russie, qui est également accusée de persécutions politiques de certains citoyens ukrainiens.