Fake: l’Ukraine se transforme en cimetière de déchets nucléaires mondial

Le 17 avril 2018, la Verkhovna Rada d’Ukraine a adopté en première lecture le projet de loi 6089 sur les «modifications de certaines lois de l’Ukraine quant à l’amélioration de la législation sur la gestion des déchets radioactifs». Suite à ce projet de loi, le journal en ligne «L’agence de presse Kharkiv» a publié un article affirmant que «les entreprises étrangères vont envoyer leur déchets nucléaires» en Ukraine. Mais, ce n’est qu’un fake.

Website screenshot de l’agence de presse Kharkiv

Le projet de loi adopté ne prévoit que l’amélioration du cadre réglementaire actuel pour la gestion des déchets radioactifs. En particulier, cette loi introduit une nouvelle classification au tableau des déchets nucléaire, qui, selon le ministre de l’Ecologie de l’Ukraine Ostape Semerak, correspond aux exigences internationales de l’AIEA. Selon le guide de sûreté de cette organisation internationale, il vaut mieux diviser les déchets radioactifs en quatre catégories, et pas en 2, comme le faisait l’Ukraine avant l’adoption de cette nouvelle loi: niveau très faible (VLLW), niveau faible (LLW), moyenne activité (ILW) et haute activité (HLW).

Selon le ministère de l’Écologie, les nouvelles normes de gestion des déchets radioactifs prévoient des principes de sécurité internationales et des normes internationalement reconnues. La nouvelle classification de ces déchets permettra également de réduire considérablement le coût d’élimination des déchets en question.

En plus de cela, StopFake.org a reçu les explications de l’association «Forum nucléaire ukrainien». La directrice des relations publiques, Olga Kosharnaya, nous a expliqué que l’élimination des déchets radioactifs dans un pays qui ne les produit pas est interdite par des obligations internationales. Personne n’a le droit d’enterrer ses déchets dans d’autres états.