Les médias pro-Kremlin annoncent que l’Ukraine envisage d’échanger ses terres agricoles contre une nouvelle tranche, que l’Ukraine attend du Fonds monétaire international (FMI). Le journal appartenant au Ministère de la Défense de Russie, «Zvezda» publie cette information.

Website screenshot Zvezda

StopFake.org a retrouvé ces affirmations dans un article: « la terre agricole c’est une des dernière marchandise qui reste intéressante en Ukraine»; «il n’y a plus aucun potentiel humain dans le pays, tout le monde est parti à l’étranger»; «chaque minute deux ukrainiens quittent le pays»; «les Ukrainiens prennent d’assaut les frontières polonaises»…

Les faits diférent de ce qui est annoncé dans cet article. Des représentants du FMI reviennent régulierement sur la nécessité de mener une réforme agraire en Ukraine. En 2017, cette obligation a été repoussée. En janvier 2019, le FMI est revenu sur cette question, plaidant qu’une telle reforme pourrait transformer fondamentalement l’économie ukrainienne.

Lors d’une conférence intitulée «La terre, facteur de développement des villages ukrainiens », le président de l’Ukraine, Volodimir Zelenskiy a déclaré que «le gouvernement envisage un modèle, selon lequel, ce sont les citoyens ou les entreprises ukrainiennes qui peuvent acheter ou vendre des terres». «Des histoires à faire peur à propos de Chinois, d’ Arabes ou d’aliens, qui voleront notre terre par wagons, c’est n’importe quoi ! La terre restera la propriété des citoyens», a déclaré Volodimir Zelenskiy.

Website screenshot president.gov.ua

Website screenshot me.gov.ua

Le ministère du Développement économique, du Commerce et de l’Agriculture de l’Ukraine a publié un projet de loi sur l’ouverture du marché foncier à compter de l’année prochaine. Une note explicative concernant ce projet de loi, précise qui pourra obtenir la propriété de terres agricoles: «les citoyens ukrainiens, les collectivités territoriales, l’Etat, les personnes morales en Ukraine, les citoyens étrangers ou apatrides en cas d’acquisition successorale ».

Antérieurement, StopFake.org a déjà réfuté a plusieures reprises des fakes à propos du FMI. A titre d’exemple, revient une affirmation fantaisiste selon laquelle le FMI aurait confisqué 80 % des réserves d’or ukrainien, ou que le Fond aurait laissé la moitié des ukrainiens sans pension de retraite.