Le gouvernement polonais a accepté la propositions des États-Unis concernant le redéploiement d’un contingent de troupes américaines sur son territoire pour régler de «vieux comptes» avec l’Allemagne, assurent les journaux russes. Selon leur sources, les dirigeants polonais chercheraient à renforcer leur influence en Europe de l’Est à l’aide du «mythe de l’agression russe, alors que la Pologne elle-mêle n’y croit pas tant que ça». En plus, les analystes russes accusent la Pologne de «désirer trop plaire à leurs maîtres américains», de «contribuer au renforcement de la menace militaire en Europe» et, bien sur, de «russophobie».

Website screenshot RT

Website screenshot Sputnik

Website screenshot RIA

La propagande russe exprime des réactions négatives envers la Pologne depuis juin, au moment où le président polonais Andrzej Sebastian Duda a visité Washington et a rencontré son homologue Donald Trump. Les deux parties ont signé une déclaration commune sur la coopération dans le domaine de la défense. Ce document a provoqué un tollé des commentateurs russes.

Plus tard, le ministre des Affaires étrangères de la Pologne, Jacek Krzysztof Czaputowicz a déclaré que la présence de l’arme américaine sur le territoire polonais pouvait prévenir des actes d’agression de la part de la Russie. «La Russie y réfléchira à deux fois avant d’employer la force, si des troupes étrangères, notamment américaines sont présentes sur notre sol», a souligné le politicien.

En augmentant ses capacités de la défense, la Pologne ne fait que renforcer son aptitude à faire face à la Russie, en cas d’agression. C’est exactement par crainte de la politique destructrice du Kremlin que les dirigeants polonais veulent accueillir le contingent américain dans leur pays. Il ne s’agit guère de «vieux compte» avec l’Allemagne. Cette décision a été prise durant le sommet de l’OTAN à Varsovie, il y a 3 ans, suite à l’agression russe contre l’Ukraine.