Fake : La ville de Kiev a proposé d’interdire complètement la langue russe

Le média russe Ukraina.ru annonce que des « représentants du pouvoir local de la capitale ukrainienne se sont prononcé en faveur de l’utilisation exclusive de la langue officielle sur le territoire de la ville », soit l’ukrainien.

Скриншот сайта Украина.ру
Capture d’écran Ukraina.ru

Ukraina.ru se réfère au projet de loi présenté par un élu du Conseil municipal de Kiev, Yuri Syrotiuk, enregistré le 11 mars 2016 sous le nom de « Liquidation des conséquences de l’occupation soviétique dans le domaine du langage ».

mova2
Capture d’écran du site officiel du Conseil municipal de Kiev

En réalité, le député propose que la langue ukrainienne soit employée comme langue officielle et qu’elle soit utilisée dans les publicités, la gestion et dans la communication entre les autorités et les citoyens. Mais il ne s’agit en aucun cas ni de l’interdiction du russe à Kiev ni de l’interdiction de la communication des citoyens avec des structures privées.

Le troisième point du projet de loi indique clairement que « Le passage à une langue étrangère est possible à la demande d’un usager si les fonctionnaires la maîtrisent ».

Il faut savoir qu’en Ukraine, une loi sur les langues ainsi que la Constitution garantissent le droit de chaque citoyen de choisir la langue qu’il veut utiliser et il n’y a aucune restriction ou norme pour limiter cela.

Скриншот сайта Антикор
Capture d’écran Anitikor

Le fake sur « l’interdiction complète la langue russe » a été diffusé sur TASS, RIA Novosti, Antikor, Vesti et  d’autres médias.

mova4
Caprture d’écran RIA Novosti
mova5
Capture d’écran Vesti
mova6
Capture d’écran TASS