Les médias russes et ukrainiens ont beaucoup écrit sur l’ouverture d’un café, portant un nom très spécifique : «Premier Bordel de Lviv» («Перша львівська хвойдарня»). En fait, ce café n’existe pas dans la vie réelle et n’est qu’un projet virtuel de l’agence ukrainienne «Golova Agency». C’est incroyable, mais beaucoup de journalistes y ont cru, sans aucune vérification des faits.

 

propagande russe fake

Website screenshot Zvezda

 

«Golova Agency» a expliqué sur le réseau social Facebook que l’idée est venue suite à une blague à table à propos d’un nom possible pour une maison de tolérance à Lviv. « Nous avons poussé cette idée », explique l’agence sur sa page Facebook. Ainsi, l’agence a créé un compte sur les réseaux sociaux, a publié les témoignages de clients. Et même, «Golova Agency» a posté une liste des «spécialités» de ce café.

Vesti.ru, REN TV, «Zvezda», correspondent.net, strana.ua, ICTV, Ukrainski Novini, Obozrevatel, zachem.com.ua, Kulemet.com, Depo.ua, Komsomolskaya pravda (en Ukraine), gloss.ua et d’autres médias peu connus ont ensuite joyeusement diffusé cette «information».

propagande russe fake

Website screenshot kp.ua

propagande russe fake

Website screenshot REN

propagande russe fake

Screenshot de Golova Agency /Facebook

«Ce projet montre que la société moderne est incroyablement hédoniste. Les gens sont prêts à aller dans un endroit qui n’existe pas et qui promeut des valeurs douteuses», ont expliqué les «fondateurs» de cet « établissement ».

Il est important de préciser que ce projet a montré une fois de plus la facilité de la diffusion de fakes dans les médias et les réseaux sociaux. Ainsi, l’agence a recueilli plus de 100 publications dans divers médias lors de leur campagne de communication.