Le site russe Ukraina.ru a publié le 17 mars un article qui prétend montrer que l’opinion américaine se détourne de l’Ukraine. Il s’agit d’un texte intitulé «Washington Post: l’Ukraine est un cas désespéré». Le média russe ajoute que le Washington Post condamne les processus politiques actuels en Ukraine, en disant qu’ils n’ont pas d’avenir . L’article se termine par la déclaration suivante : «le gouvernement actuel en Ukraine n’est pas viable et la situation sera encore aggravée par des élections anticipées dans le pays ».

Скриншот сайта Украина.ру

Capture d’écran Ukraina.ru

Le média russe RIA Novosti a également publié un article intitulé « Die Zeit : le gouvernement ukrainien a privé le pays de toute chance de s’en sortir ». Le titre fait référence au journal allemand qui estimerait que le pouvoir ukrainien est condamné à l’échec et la situation dans le pays désespérée.

L’article est composé de citations hors contexte présentées comme des conclusions comme par exemple : « La crise politique en Ukraine s’aggrave chaque jour, ce qui prouve que le gouvernement actuel a conduit le pays à la catastrophe depuis le début, », aurait dit le journal Die Zeit.

001

Capture d’écran RIA Novosti

Mais après avoir retrouvé les sources d’origine, il apparaît clair que les deux publications, l’allemande et l’américaine, se sont exprimées différemment.

En fait, l’article du journal Die Zeit porte comme titre « La fin du commencement » et il ne contient pas de citation qualifiant l’Ukraine de pays qui n’a aucune chance de s’en sortir. L’article commence par les mots : « Le gouvernement ukrainien a survécu à un vote de confiance. Mais sera-t-il capable d’accomplir les réformes nécessaires ? »

Скриншот сайта zeit.de

Capture d’écran Zeit.de

On peut lire plus loin : « Le fait que le gouvernement a réussi à rester au pouvoir, est un signe positif, pourtant, c’est une stabilité imaginaire, puisque des problèmes persistent, à savoir la corruption et la crise politique due à la confrontation des différents groupes politiques ». L’article parle également de changements positifs qui ont eu lieu en Ukraine. Le papier se termine par la conclusion que les Ukrainiens se sentent à nouveau en colère à cause de la politique suivie et expriment cette colère en combattant dans le Donbass et en protestant contre l’atmosphère politiques à Kiev. Cependant, le texte ne contient aucune prévisions d’une fin prochaine du égime au pouvoir, comme l’a écrit RIA Novosti. Il ne détermine pas le gouvernement ukrainien, ni la situation générale, comme ne laissant aucun espoir. Au contraire, l’article parle d’éléments positifs comme négatifs dans la situation actuelle et cherche à mesurer le potentiel du gouvernement pour introduire des réformes réelles et efficaces.

L’article du Washington Post ne contient pas  non plus de déclaration qui condamneraitt l’avenir de l’Ukraine. L’article porte le titre suivant : « La corruption qui a provoqué la révolution en 2014, ne disparaîtra pas toute seule». Le journaliste cite le ministre des Infrastructures Pivovarskyi, qui parle des problèmes et des réformes au sein du gouvernement. Il se poursuit par le scandale de corruption et la démission du-ministre de l’économie et  du commerce Abromavicius. Le texte se termine par une citation de ce ministre qui pense qu’une attention plus accrue portée aux actions du gouvernement ukrainien est une bonne chose, parce que cela devrait contribuer à une meilleure éthique des hommes politiques.

004

Capture d’écran The Washington Post