Les médias russes et ukrainiens ont diffusé des articles qui affirment que Washington n’est pas satisfait par Porochenko et cherche à le remplacer. En citant des sources anonymes et en sortant des citations de politologues ukrainiens hors contexte, des journalistes ont déformé l’image de la relation entre les États-Unis et l’Ukraine.

propagande russe fake

Website screenshot life.ru

Par exemple, le journal en ligne «Vesti», qui s’est référé à ses « propres sources particulières» a déclaré que «Kiev irrite fort Washington», qu’ «un changement complet de l’équipe présidentielle aura lieu avant l’été 2017», et même, que le casting des remplaçants potentiels est déjà en cours. Comme preuve du changement du secteur de la politique étrangère américaine, «Vesti» présente une déclaration disant qu’«un premier contact a été établi par Trump une semaine après sa victoire», «l’intérêt des États-Unis pour l’Ukraine retombe» et et même, qu’il existe un projet «remplaçant». «Vesti» a gardé l’anonymat de leur source.

Ce fake a été diffusé par Vesti.ru, RIA Novosti, Utro.ru, Pravda.ru, RIAfan.ru et d’autres médias peu connus.

Website screenshot vesti-ukr.com

Website screenshot vesti-ukr.com

Cependant, des représentants du Parti républicain ont déclaré leur soutien aux ukrainiens, bien que la politique étrangère américaine de Trump par rapport à l’Ukraine n’est pas encore entièrement déterminée.

propagande russe fake

Screenshot de la page de Valeriy Chaliy facebook.com

De plus, des médias américains ont rapporté que la Russie tente d’exercer son influence sur les relations entre l’Ukraine et les États-Unis. Par exemple, un membre de Congrès, Danken Ganter, a même parlé dans une interview à Voix off America d’une aide militaire éventuelle qui pourrait être accordée à l’Ukraine.

Même les média américains ont remarqué que les russes cherchent à endommager les relations entre l’Ukraine et les États-Unis. Des commentateurs russes accusent les politiciens ukrainiens d’effectuer «un sabotage» de Trump. Par exemple, Politico a publié un article à ce sujet, et a cité une déclaration de la représentante de la Ministre des Affaires Étrangères Russes, Maria Zakharova. Elle a affirmé que «les politiciens ukrainiens se sont montrés grossiers avec le candidat à la présidence, et à présent président élu, Donald Trump» et ont mis leur grain de sel pour endommager l’image de Trump avec «l’histoire de Manafort» (un poli-technologue qui a travaillé pour Yanoukovitch et s’est trouvé une place dans l’équipe de Trump). Peu de temps avant, Maria Zakharova avait accusé la communauté juive des mêmes interventions sur l’élection américaine.