Les médias russes ont fait les gros titres en parlant de l’arrivée de milliers de motards russes pro-Kremlin du groupe «Nochniye Volki» (les Loups de la nuit) le 9 mai, dans la capitale allemande pour déposer des fleurs sur le grand mémorial soviétique de Treptower Park ainsi que celui de Tiegarten. Selon les médias russes, les résidents de l’UE auraient accueillis les «Loups» avec enthousiasme.

Website screenshot Riafan.ru

Website screenshot TASS

Website screenshot Tsargrad

Les motards prétendent que cette action est «patriotique». Un détail important: leur action a pris l’ampleur précisément après l’annexion de la Crimée et le début de l’agression armée russe contre l’Ukraine. C’est pourquoi l’UE et les États-Unis considèrent les motards russes comme des provocateurs de Poutine. Selon les enquêtes de la Fondation de la lutte contre la corruption, les «Loups» sont financés par le budget national russe. Par exemple, ils ont obtenu à plusieurs reprises des subventions gouvernementales pour l’organisation d’événements «patriotiques».

Website screenshot du Président de Slovaquie

Website screenshot de la Fondation de la lutte contre la corruption

En réalité, cette année, le cortège de 2000 motards est vraiment parti depuis la Russie en direction de Berlin. Mais la plupart des loups n’ont pas obtenu d’autorisation pour entrer dans les pays de l’Union Européenne, à cause de leur rôle dans l’annexion de la Crimée, ainsi que dans l’occupation d’une partie du Donbass. Une centaine des motards sont arrivés à Berlin, et n’était composé que de personnes qui résident dans l’UE et font partie du club.

Website screenshot du Département du Trésor

Website screenshot du Président de l’Ukraine

Les gardes-frontières polonais ont refusé de laisser entrer une partie des loups de Poutine, réduisant ainsi le nombre de participants au cortège à 30 personnes. Ils ont aussi refusé l’entrée au bus qui transportait le matériel technique des motards.

Wczoraj pisalismy ,że na granicy nie obyło się bez problemów. Czynności trawały bardzo długo, niektórzy wjechali do…

Posted by Nocne Wilki on Wednesday, May 1, 2019

En République Tchèque, l’accueil était encore plus «chaleureux». Quand les motards sont arrivés au cimetière de Prague, pour déposer des fleurs sur les tombes soviétiques, ils ont été accueilli par un groupe des manifestants avec des drapeaux de l’UE, de l’OTAN et des États-Unis à la main. Ils ont déployé une bannière pour rappeler l’alliance entre Staline et Hitler et le pacte germano-soviétique Molotov-Ribbentrop de 1939.

La police allemande a rapporté qu’en tout, une centaine de motards russes sont arrivés dans le pays. Il n’était pas du  tout question d’un «millier de motards» comme le dit la presse russe. Il n’y avait pas non plus d’enthousiasme, dont se ventent ces mêmes médias. L’exagération est au rendez-vous, comme très souvent quand il est question de sujets sensibles à propos de la mémoire de la Seconde Guerre Mondiale, instrumentalisé systématiquement par la propagande de Moscou.